A Sankt Anton, le ski alpin tchèque a ressuscité

r_2100x1400_radio_praha.png

Sixième place d'Ondrej Bank, vingt ans, aux Championnats du monde de ski alpin, en Autriche, est un grand succès du sport tchèque. Magdalena Segertova a davantage d'informations.

La République tchèque n'est pas un pays de hautes montagnes et les succès des skieurs tchèques, à l'échelle mondiale, sont plus surprenants qu'habituels... Il est vrai que quant au ski de fond, nous n'avons aucune raison de se plaindre : il suffit de citer le nom d'une des reines de cette épreuve, la Tchèque Katerina Neumannova. Mais dans le ski alpin, les Tchèques ne s'attendent pas, en général, à une récolte de médailles. La sixième place du jeune Ondrej Bank en combiné messieurs était donc une très belle surprise et un succès historique pour le ski tchèque. Ondrej Bank, classé sixième dans les épreuves du slalom et de la descente, est arrivé à Sankt Anton, lieu des Championnats, avec de l'espoir et des ambitions : "La nuit avant la descente, je n'ai presque pas dormi. C'était une chance extraordinaire que je n'ai pas voulu perdre", a dit le skieur. Le jeune homme talentueux qui s'entraîne tout seul, quelquefois avec l'assisstance de son père ou de son frère, espère aussi que son succès l'aidera financièrement. Mais avant tout, c'est, bien sûr, une grande motivation: "Maintenant, je suis persuadé que mon entraînement a vraiment un sens", dit-il. Ajoutons encore qu'Ondrej suit les traces d'Olga Charvatova, cinquième en combiné dames au Championnat du monde en 1982, et Bohumir Zeman, cinquième, lui aussi, dans cette épreuve aux Jeux olympiques de Lake Placid, en 1980.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture