Absurdité de l’année : les musiciens sont obligés de transmettre leur playlist à la Sacem tchèque 20 jours en avance

Ce mardi à l’hôtel Jalta à Prague, les organisateurs des compétitions La Firme de l’année et L’Entrepreneur de l’année ont décerné leur traditionnel anti-prix « Absurdité de l’année 2014 ». A l’occasion de cette septième édition, les votants ont sélectionné, comme décision la plus absurde de l'année, le fait d'obliger les musiciens de transmettre leur playlist complète aux organisateurs de concert une vingtaine de jours à l'avance, afin que ce dernier puisse la communiquer à l’Union pour la protection des droits d’auteur (OSA - Ochranný svaz autorský, équivalent de la Sacem en France) au plus tard une dizaine de jours avant l’événement. Ainsi, des rituels comme les chansons sur demande de la part du public durant les performances pourraient poser problème. Grâce à la publicité que cet anti-prix attire sur des décisions jugées absurdes, plusieurs remaniements ont lieu dans le passé, comme la suppression de l’obligation pour les entrepreneurs de tenir un carnet de voyages.