Anděl 2020 : Mišík, c'est chic !

/c/muzikanti/misik_vladimir_ceny_andel.jpg
0:00
/
0:00

Le week-end dernier ont été décernées à Prague les principales récompenses de la scène musicale nationale : les prix Anděl. Sans surprise, le vétéran Vladimír Mišík a été l’un des grands gagnants de ce cru 2020.

Grâce à son album solo « Jednou tě potkám » (Un jour je te rencontrerai), sorti en septembre dernier et encensé par la critique, l’auteur-compositeur-interprète raffle la mise dans les six catégories dans lesquelles il était nommé, notamment pour la chanson de l’année - son titre « Jednou » (Un jour).

Initialement, la cérémonie, la 29e du nom, aurait dû se tenir le 31 mars dernier. Elle a été reportée en raison de la pandémie. Sans public, elle a été diffusée sur la télévision publique samedi soir.

Le groupe « Zvíře jménem podzim » (littéralement « Un animal nommé automne ») avec son album « Září » (Septembre) dans les catégories Musique alternative et électronique et Découverte de l’année.

Beata Hlavenková, avec son album « Sně », a remporté l’Anděl de l’interprète féminine et Mirai celui du Groupe de l’année avec l’opus « Arigató ».

Dans la catégorie « Rap », c’est Hugo Toxxx qui s’est imposé avec son album intitulé 1000.

La catégorie spéciale consacrée aux artistes de Slovaquie a été dominée par Auróra pour son album Nocadeň.

Pět hospod, jedna ulice