Baisse du chômage en République tchèque, principalement en raison de facteurs saisonniers

Photo: Filip Jandourek, ČRo

Le taux de chômage a baissé de 0,4 point entre mars et avril pour s’établir à 7,9%. Environ 575 000 personnes n’ont ainsi pas de travail en République tchèque. En avril, elles étaient 608 000, un nombre record. Cette baisse du chômage, établie à partir des données publiées par le Bureau du travail ce lundi, serait essentiellement due à des facteurs saisonniers. Il y aurait toutefois également un début de reprise de l’activité économique qui devrait se confirmer dans les mois à venir.

Marie Bílková, photo: ČT24
Après plusieurs années de morosité économique marquées par la politique d’austérité du gouvernement de Petr Nečas, sans doute pas innocente à la longue récession économique qu’a connue la République tchèque, le chômage a baissé dans la totalité des 77 arrondissements que compte le pays. Marie Bílková, directrice du Bureau du travail, note qu’il s’agit de la baisse la plus significative depuis le début de l’année. Dans certaines régions, elle dépasse même les 13%, comme à Jeseník, Klatovy ou Prachatice.

Photo: Filip Jandourek, ČRo
Il faut toutefois relativiser la bonne nouvelle puisque le chômage baisse mécaniquement au printemps du fait de différents travaux saisonniers. La saison touristique débute et les hôtels, restaurants et autres centres de loisir embauchent en conséquence. De la même façon, les secteurs de l’agriculture, du bâtiment ou encore de l’entretien des forêts ont proposé un nombre accru d’emplois, qui sont cependant pour la plupart pourvus temporairement.

Il n’empêche que la reprise économique se ferait sentir malgré la prudence des employeurs, qui seraient méfiants par rapport à la prévision de croissance de la Banque centrale tchèque, rehaussée il y a quelques jours, et qui table sur un accroissement du produit intérieur brut de 2,6% en 2014.