Bière : Plzeňský Prazdroj a gagné de nouveaux marchés en 2015

Photo: Plzeňský Prazdroj

En 2015, Plzeňský Prazdroj, la plus grande brasserie de République tchèque qui fait partie du groupe britannique SABMiller, a obtenu de nouveaux marchés, plus précisément au Ghana, à Hong Kong et pour la première fois dans l’histoire moderne également en Chine. C’est ce qu’a annoncé son directeur général, Paolo Lanzarotti. En totalité, l’entreprise a augmenté ses exportations dans plus de 50 pays dans le monde de 12 %. S’il s’agit notamment de pays d’Europe, dont la Slovaquie, l’Allemagne, la Pologne, l’Autriche ou la Slovénie, l’intérêt pour cette marque tchèque a néanmoins augmenté aussi dans les pays asiatiques, principalement en Corée du Sud.

Photo: Plzeňský Prazdroj
Quant à la distribution de bière sur le marché tchèque, elle aussi a augmenté de 1,5 % au cours de l’année 2015. Malgré cette hausse, la société Plzeňský Prazdroj a ainsi vendu en République tchèque et à l’étranger plus de 10 millions d’hectolitres de bière, presque le même chiffre qu’en 2014. Selon la porte-parole de l’entreprise, Judita Urbánková, cela est dû notamment à la diminution de la fabrication de la bière produite sous licence en Russie.

Outre sa marque traditionnelle, la Pilsner Urquell dont la vente a augmenté de 8 %, la société a enregistré un regain d’intérêt pour les bières Velkopopovický Kozel et Radegast, ou encore pour les éditions limitées. Le taux a augmenté également pour les bières non alcoolisées et pour le cidre de la marque Kingswood. « Il semblerait que les gens demandent de la bière pression, de nouvelles expériences gustatives et une certaine qualité chez les marques qu’ils connaissent », a indiqué Paolo Lanzarotti.

Plzeňský Prazdroj, dit-il, s’efforce de cultiver la culture de la bière en République tchèque, notamment en organisant diverses formations pour les propriétaires et personnels des établissements de restauration, ainsi qu’en leur fournissant de nouvelles technologies.