« Bonne action » des soldats tchèques en Afghanistan

r_2100x1400_radio_praha.png

La classe des petits écoliers de Kaboul, non loin de la base des soldats de la mission tchèque en Afghanistan, c'était un sol en béton, sans électricité ni installation sanitaire, sans aucune fourniture scolaire... La désolation totale. Le commandement de l'unité tchèque, en commun avec l'association tchèque également, L'homme en détresse, ont décidé d'apporter leur aide.

La classe des petits écoliers de Kaboul, non loin de la base des soldats de la mission tchèque en Afghanistan, c'était un sol en béton, sans électricité ni installation sanitaire, sans aucune fourniture scolaire... La désolation totale. Le commandement de l'unité tchèque, en commun avec l'association tchèque également, L'homme en détresse, ont décidé d'apporter leur aide. Un problème, le bâtiment où se trouve l'école appartient au ministère de l'Agriculture qui, bien qu'il ne l'utilise pas, ne compte pas le fournir, à long terme, aux besoins de l'éducation des jeunes habitants de la capitale afghane. Les Tchèques pensent donc construire une école quand ils trouveront un terrain adéquat. Pour l'instant, ils ont fourni aux écoliers des tapis, pour qu'ils ne soient pas assis sur le béton, des toilettes mobiles. Les soldats tchèques leur ont offert aussi une grande tente militaire, car la place manque dans le bâtiment. Rappelons que l'association, L'homme en détresse, une organisation bénévole tchèque, a déjà reconstruit huit bâtiments scolaires, dans la province de Bamian.