Chiffre d’affaires record pour l’industrie automobile tchèque en 2015

Photo: Klára Stejskalová, ČRo

En 2015, l’industrie automobile tchèque, un des secteurs les plus dynamiques en République tchèque a connu un nouveau record, avec une augmentation de 7% du chiffre d’affaires, pour atteindre 912 milliards de couronnes (33 milliards d’euros). La bonne santé de cette industrie se confirme à la fois chez les producteurs de produits finis, comme de pièces détachées. La majorité de la production automobile tchèque part à l’export. Pourtant, le secteur fait face à un problème récurrent de manque de main d’œuvre.

Photo: Klára Stejskalová, ČRo
912 milliards de couronnes, c’est donc le chiffre d’affaires record du secteur automobile tchèque qui est la colonne vertébrale de l’économie tchèque. Il ne s’agit pourtant là que des chiffres connus pour les membres de l’Association de l’industrie automobile qui, certes comprend la majeure partie des entreprises du secteur, mais pas toutes. Selon le président de l’Association Martin Jahn, l’Association représente environ 90% des sociétés concernées.

Toutefois, un problème récurrent se pose, d’après Martin Jahn : « Nous sommes confrontés à une limitation des possibilités de croissance, car nous ne parvenons pas à trouver de main d’œuvre qualifiée ou non-qualifiée. Nous allons aussi devoir investir davantage dans la recherche et le développement. »

Selon le vice-président de l’Association, Pavel Juříček, il manquerait au total environ 25 500 apprentis dans les domaines techniques et 52 000 personnes ayant au moins le baccalauréat. Pavel Juříček a pointé du doigt l’Etat tchèque qui ne soutiendrait pas assez l’enseignement technique, mais aussi le manque de possibilités pour la mobilité de la main d’œuvre ou les requalifications.

L’ensemble du secteur automobile est basé sur l’export, qui représente 86% du chiffre d’affaires. L’essentiel des exportations est destiné aux pays de l’UE, et cette part ne cesse d’augmenter, notamment en raison de la baisse de la demande du côté du marché russe. Par son dynamisme, le secteur dépasse ainsi les chiffres du reste de l’industrie tchèque.

Afin de gérer au mieux l’augmentation de la production, les entreprises automobiles ont dû embaucher des milliers de nouveaux employés, leur nombre ayant augmenté de 4%, pour atteindre 115 000 personnes. Les salaires ont également augmenté de 3,6% pour atteindre 33 000 couronnes (1 221 euros), soit un quart de plus que la moyenne tchèque.

En 2015, ce sont 1,3 millions de véhicules particuliers qui ont été produits en République tchèque, près d’un millier de camions, 4 500 autobus et 1 700 motos, soit une forte augmentation par rapport à l’année précédente dans chacun des cas.