Cinquante médailles tchèques espérées aux Jeux paralympiques d'Athènes

Les XIIes Jeux paralympiques d'été, photo: CTK

Les XIIes Jeux paralympiques d'été s'ouvrent, ce vendredi, à Athènes. Jusqu'au 28 septembre prochain, près de 4000 sportifs de 143 pays prennent part aux compétitions. Parmi eux, 66 représentants tchèques qui tenteront d'améliorer le total de 43 médailles obtenues il y a quatre ans à Sydney.

Les XIIes Jeux paralympiques d'été, photo: CTK
Que de chemin parcouru par l'aventure paralympique depuis ses premiers balbutiements dans les années 1940 ! A cette époque, c'est un médecin anglais, Ludwig Guttmann, qui introduit l'activité sportive dans le traitement des paraplégies. En 1948, année des Jeux olympiques de Londres, il crée les Jeux de Stoke Mandeville, près de la capitale britannique. La manifestaion est un succès, et après cinq éditions, les Jeux de Stoke Mandeville, qui accueillent déjà plusieurs pays, sont rebaptisés Jeux internationaux de Stoke Mandeville. Mais le Docteur Guttmann ne s'arrête pas en si bon chemin. L'idée d'organiser des Jeux olympiques pour sportifs handicapés le taraude. Finalement, douze ans seront nécessaires à la réalisation de ce projet mondial. En 1960, pour la première fois, les Jeux paralympiques se déroulent à Rome, sur le site même des Jeux olympiques qui venaient de se tenir dans la ville éternelle. 400 athlètes en chaise roulante de 23 pays y participent.

Près d'un demi-sicècle plus tard, c'est la plus importante délégation tchèque de l'histoire qui s'apprête à participer à ces XIIes Jeux d'été, et ce bien que le comité paralympique national avait fixé des critères de sélection très stricts. Seuls les sportifs classés parmi les six premiers de leur catégorie lors des précédents Jeux en Australie ou lors des derniers championnats du monde et d'Europe ont, en effet, obtenu le droit de s'envoler pour Athènes. Du coup, tous les engagés tchèques peuvent prétendre à un podium, l'objectif symbolique des cinquante médailles, soit sept de plus qu'à Sydney, pouvant même être atteint. Pour cela, les handisportifs tchèques participent à sept des dix-neuf sports inscrits au programme des Jeux : athlétisme, cyclisme, natation, tir à l'arc, tennis de table, tennis et boccia, discipline mixte exclusivement paralympique consistant en un lancer de précision de boules en cuir, sorte de pétanque aux origines probablement antiques adaptée aux athlètes paralytiques cérébraux.

Mais quelque soit le sport et malgré même les scandales de triche et de dopage qui avaient assombri quelques-uns des derniers Jeux paralympiques, à Athènes, l'idéal olympique de Pierre de Coubertin sera bel et bien respecté, participer étant en soi pour nombre des qualifiés déjà une première victoire.