Construction : le nombre d'accidents du travail en hausse

Photo: Archives de Radio Prague

En 2014, seize ouvriers sont morts sur des chantiers de construction en République tchèque et environ une centaine ont été sérieusement blessés dans des accidents du travail. Des chiffres qui ont quasiment doublé par rapport à l'année précédente. C'est pourquoi le gouvernement veut imposer des règles bien plus sévères et une liste plus étendue de fautes susceptibles de faire l'objet de sanctions.

Photo: Archives de Radio Prague
Selon Ondřej Varta, qui travaille au département sécurité du Bureau national de l'inspection du travail, les manquements sont souvent le fait de travailleurs indépendants ou de petites entreprises en position de sous-traitant sur un chantier. Leur connaissance des règles de sécurité est parfois limitée. Le problème principal concerne le travail en hauteur et en particulier sur les toits. Les ouvriers devraient se protéger avec des échafaudages et des filets de protection contre les chutes, qui font souvent défaut.

Du côté des entreprises de construction, on reconnaît qu'il n'est pas rare de faire quelques négligences. La faute d'après eux à la course aux prix bas lors des procédures d'appel d'offres. Cela semble confirmer par les données du ministère du Travail et des Affaires sociales, selon lesquelles 40% des entreprises de construction accepteraient des contrats avec des marges négatives. Pour rentrer dans leurs frais, ces sociétés feraient en premier lieu l'impasse sur les mesures de sécurité.

L'actuelle loi sur la sécurité au travail est en vigueur depuis huit ans. 226 contrôleurs travaillent à faire respecter ces règles, qui visiblement ne suffisent pas. Aussi le gouvernement veut amender la législation avant la fin de l'année. Différentes mesures sont prévues, comme d'inclure les dispositifs de sécurité et leurs coûts dans les contrats passés avec les autorités publics, de renforcer les amendes ou encore de rendre plus sévère les conditions d'habilitation à prendre en charge la sécurité sur un chantier.