Contribution de la recherche tchèque à la lutte contre le sida

r_2100x1400_radio_praha.png

C'est pour la deuxième fois que grâce à la découverte de chercheurs tchèques, la situation des malades du sida s'est améliorée. Ces derniers jours, le service américain spécialisé en dernier ressort dans l'homologation des médicaments, a accepté une nouvelle préparation à base de tenofovir. C'est un antiviral découvert par les chercheurs de l'Institut de la chimie organique et de la biochémie de l'Académie des sciences tchèque, avec la participation de leurs collègues de l'Institut médical et de recherche de l'Université catholique de Lovant en Belgique. Le premier succès de cette même équipe, le cidofovir, fut homologué en 1996. Il était destiné à soigner des complications ophtalmiques graves chez les malades du sida. Le nouveau médicament diminue, dans des proportions de 90%, la présence du virus dans le sang.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture