Corruption : l’affaire de la location des avions de chasse Gripen de nouveau classée

Aucune poursuite en justice ne sera engagée dans l’affaire de la location des avions de chasse Gripen. Après une enquête longue de trois ans, l’unité de lutte contre la corruption de la police est parvenue à la conclusion qu’aucun délit n’avait été commis. L’affaire a donc été classée. L’information a été communiquée ce mercredi. Il s’agissait de la troisième enquête du genre menée depuis 2002 et l’adoption par le gouvernement de Miloš Zeman du projet d’achat d’avions de chasse. En 2004, finalement, un contrat de dix ans portant sur la location de quatorze Gripen avait été signé entre les gouvernements tchèque et suédois pour près de 20 milliards de couronnes (environ 800 millions d’euros), un montant très nettement surévalué selon de nombreux observateurs.