Création d'une nouvelle association civique

Slavomil Hubalek, Daniel Kvasnicka, Monika Pajerova, Petr Fiala a Ivo Kaleta du parti politique l'Espoir (Photo: CTK)

La semaine dernière, nous vous avons informé de la création d'un nouveau parti politique tchèque, l'Espoir, près de cinq mois avant les prochaines législatives. Une association civique est née en même temps, issue de la pétition connue sous le nom Merci partez.

Slavomil Hubalek, Daniel Kvasnicka, Monika Pajerova, Petr Fiala a Ivo Kaleta du parti politique l'Espoir (Photo: CTK)
La semaine dernière, nous vous avons informé de la création d'un nouveau parti politique tchèque, l'Espoir, près de cinq mois avant les prochaines législatives. Une association civique est née en même temps, issue de la pétition connue sous le nom Merci partez. Lancée en 1999, celle-ci a critiqué le « fameux » contrat d'opposition entre la social-démocratie et l'ODS, deux principaux partis dans le pays. Si le parti l'Espoir voit à sa tête Monika Pajerova, l'un des promoteurs de la pétition concernée et ex-meneur estudiantin, la nouvelle association civique a choisi comme leader Josef Broz, engagé auparavant dans le même genre d'activités... Josef Broz explique quels sont les objectifs de cette association...

Résumé Josef Broz estime qu'il faut avoir une plate-forme de citoyens pour affronter le contrat d'opposition entre la CSSD et l'ODS. Il n'envisage pas la création d'un nouveau parti politique.