Dana Zátopková : dernier adieu à huis clos mais en direct à la télévision

Dana Zátopková (Foto: Ivana Roháčková, ASC Dukla)

Les funérailles de la grande athlète tchèque Dana Zátopková, décédée le 13 mars à l’âge de 97 ans, sont organisées ce vendredi. A cause des mesures sanitaires en vigueur, la cérémonie sera réduite à seulement quelques personnes, mais retransmise en direct à la télévision.

Dana Zátopková, photo: Ivana Roháčková, Archives d’ASC Dukla

Elle fait résolument partie de celles et ceux à qui les Tchèques auraient aimé dire adieu et rendre hommage de manière solennelle et personnelle. Mais Dana Zátopková sera célébrée ce jour en comité restreint, dans un endroit gardé secret pour éviter tout rassemblement, interdit en cette période marquée par le coronavirus.

Dana Zátopková, photo: Archives d’ASC Dukla
La chaîne publique ČT Sport diffusera la cérémonie qui doit commencer à 15h30 et être accompagnée en musique par le chœur Ondráš, choisi par cette grande dame de l'athlétisme tchécoslovaque, qui sera ensuite inhumée auprès de son illustre mari, Emil Zátopek, dans le cimetière de Rožnov pod Radhoštěm, en Moravie. Cela devrait se faire au mois de septembre, si les conditions le permettent, avec une cérémonie digne de ce nom et de cette lanceuse de javelot au palmarès impressionnant.

Elle restera à jamais dans l’histoire de sa discipline, notamment pour son record jamais battu du lancer de javelot en bois, un matériau remplacé depuis longtemps par le métal, la fibre de verre ou de carbone.

Pourtant, Dana, née Ingrová, a un peu hésité avant de se lancer à fond dans le javelot, comme elle le racontait lors de son 90è anniversaire. Ce sont les JO de Londres de 1948 qui l’ont convaincue d’opter pour l’athlétisme :

« A l’époque, je ne savais pas très bien si je voulais me consacrer au hand-ball ou à l’athlétisme. Mais il s’est trouvé qu’à Londres, j’ai été absolument charmée par cette ambiance exceptionnelle des Jeux, enthousiasmée par l’idée du mouvement olympique. Cela ne m’a pas lâché depuis, c’est une passion qui a duré toute ma vie. C’est à Londres que j’ai vraiment commencé à me consacrer plus sérieusement à l’athlétisme. »

Dana Zátopková avec le livre 'Dana et Emil Zátopek – Notre vie sous les cinq anneaux', photo: Archives d’ASC Dukla
A Londres, Dana Zátopková avait pris la septième place du classement ; quatre ans plus tard à Helsinki elle remporte le titre olympique, le même jour que le 5000 m remporté par celui devenu son mari, la locomotive tchécoslovaque (qui en remportera trois en tout lors de ces JO finlandais). Il transformera des années plus tard ce javelot historique en balai…

Avec Emil, Dana Zátopková a formé l'un des plus beaux couples de l’histoire du sport, avec aussi le cliché d’un bisou olympique resté dans la légende. Ils sont nés en Moravie le même jour, le 19 septembre 1922.

En 2016, Dana Zátopková, veuve depuis l’année 2000, a publié une longue biographie du couple intitulée « Dana a Emil Zátopkovi – Náš život pod pěti kruhy » (Dana et Emil Zátopek – Notre vie sous les cinq anneaux).

Toujours disponible, elle a servi d’inspiration, à Barbora Špotáková et à d’autres champions de cette discipline très prisée par les Tchèques.

Un film consacré à un chapitre de l’histoire du couple sous le régime communiste sortira dans les salles tchèques en août prochain après les Jeux olympiques de Tokyo, si tout va bien…