De nouveaux succès de la mezzo-soprano Magdalena Kozena

r_2100x1400_radio_praha.png

La mezzo-soprano tchèque,, Magdalena Kozena, enchaîne des succès de rêve... L'un des tout récents : la cantatrice a été nomminée, en Grande-Bretagne, pour le prix Classical Brit Awards, dans la catégorie de la meilleure artiste de l'année. Mardi, avant son départ pour Londres, la vedette tchèque a rencontrée, à Prague, plusieurs dizaines de ses admirateurs. Magdalena Segertova a été parmi eux...

Inutile, je suppose, de vous présenter longuement Magdalena Kozena, 29 ans, originaire de la ville morave de Brno, dont la voix passe pour l'une des plus belles au monde. A part ses performances musicales, Magdalena séduit le public tchèque, britannique, français, allemand, autrichien, japonais, par la légèreté, avec laquelle elle passe de Bach à Dvorak, de Chostacovitch à Mozart, de Martinu à Myslivecek... Et aussi, pourquoi le cacher, par son charme cultivé, son esprit, sa gentillesse, ses longs cheveux blonds et ses modèles hors du commun, oeuvres de la couturière tchèque Daniela Flejsarova. Pour les mélomanes britanniques, Magdalena Kozena est un enfant prodige. L'année dernière déjà, la critique lui a attribué le très prestigieux prix Gramophon Award, pour les chansons d'amour des compositeurs tchèques, enregistrées avec le pianiste Graham Johnson. Cette année, elle se produit avec un autre pianiste de renom, l'Ecossais Malcolm Matineau. En ce moment, ils font le tour de l'Europe avec un récital, composé de chansons de Debussy, de Mendelsohn-Bartoldy et d'autres géants de la musique classique, qui a été présenté avec un succès fracassant au Printemps de Prague. "M. Martineau sera un compagnon idéal et amusant pour ma tournée au Japon, où, d'habitude, je m'ennuie beaucoup", dit la diva tchèque. Cette année encore, Magdalena Kozena devrait enregistrer un nouvel album avec des célèbres airs d'opéras français, y compris Carmen. Un autre projet français figure dans son emploi de tempsagenda pour l'année 2002... Magdalena Kozena vous en dira plus, elle-même...

En 2003, l'étoile de Magdalena Kozena brillera, pour la première fois, à Metropolitan Opera de New York. Par coïncidence, elle y abordera Les Noces Mariage de Figaro de Mozart, tout comme, il y a quelques année, sa collègue italienne, Cecilia Bartoli, candidate, elle aussi, à la meilleure artiste britannique de l'année.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture