De sévères peines pour le « gang de Berdych »

Josef Opava, photo: CTK

Les 19 personnes, dont des policiers d'élite, qui viennent d'être jugées dans l'affaire du « gang de Berdych » ont écopé, lundi, d'un total de 118 années de prison. Il s'agit probablement du plus gros cas de crime organisé dans l'histoire du pays. Une sombre affaire de chantage et de meurtres.

Josef Opava, photo: CTK
Le chef du gang, David Berdych, a été condamné l'année dernière à la peine maximale dans les affaires de crime organisé, quinze ans de réclusion criminelle. D'autres membres du gang, qui compterait plus de 50 personnes inculpées par la police, attendent encore d'être jugées. Lundi, le verdict est tombé pour 19 individus reconnus coupables de crimes commis entre 1999 et 2001. Il s'agissait de dix vols à main armée et d'enlèvements. Le président de la cour régionale de la Bohême centrale, Petr Franc, a qualifié deux policiers qui faisaient partie du corps d'élite chargé de la lutte contre le crime organisé « d'initiateurs » de l'accord passé entre les policiers corrompus et le « milieu ». Josef Opava et Petr Konarik, au lieu de poursuivre les gangsters, liquidaient les pistes et les preuves, fournissaient des informations aux criminels, des uniformes et des documents de la police. Pour ces services, ils percevaient 30 % des bénéfices de chaque affaire de vol ou chantage. En effet, le gang Berdych était spécialisé dans le kidnapping de riches hommes d'affaires, qui étaient brutalisés, torturés même à mort (au moins dans un cas) ou libérés après le versement d'une forte rançon.
David Berdych, photo: CTK
Le gang aurait ainsi « gagné » dans les 100 millions de couronnes. Opava a été condamné à 14 ans de réclusion criminelle, Konarik à 12 ans, les 17 autres accusés à des peines allant de 3 ans et demi à 10 ans de prison. Le procureur Tomas Milec s'est déclaré surtout satisfait du fait que le procès n'ait pas mis en doute la base même de toute l'affaire du « gang Berdych » : l'infiltration du crime organisé dans les structures de la police. Il a déclaré à l'issue du procès :

« Je dois dire que les principaux crimes ont été condamnés et que, personnellement, je suis satisfait. Dans certains cas de libération, nous allons probablement faire appel. Il est possible que nous ferons aussi appel en ce qui concerne la manière de l'accomplissement des peines de certains condamnés. »

Le jugement de l'affaire du « gang Berdych » a duré douze mois. Au début, 36 personnes étaient inculpées, mais l'enquête a révélé que le gang comptait beaucoup plus de membres, et il a été nécessaire de diviser le procès en plusieurs parties. La Cour suprême devrait décider des éventuels appels présentés aussi bien par le procureur que par la défense.