Début d’une nouvelle saison de ski dans les Monts des Géants

Svoboda nad Úpou, photo: Google Maps

Ce week-end, une nouvelle saison de ski a commencé dans la plupart des stations de montagne. L’occasion de nous rendre dans les montagnes tchèques les plus connues, Krkonoše - les Monts des Géants, pour voir jusqu’où la tradition du ski remonte, par quoi ces monts se distinguent et ce qu’ils peuvent offrir aux visiteurs.

Horní Maršov, photo: Google Maps
A l’office de tourisme de Horní Maršov, nous sommes accueillis par Josef Zelený qui est d’accord pour nous servir de guide et nous raconter l’histoire des Monts des Géants. Selon la légende c’était le comte Harrach qui, en 1892, a ramené de Norvège dix paires de ski et jeté ainsi les fondements de la tradition du ski dans les Monts des Géants. La première compétition a été organisée en 1902 et les premiers championnats 23 ans plus tard, raconte Josef Zelený :

« Les championnats de ski ont eu lieu dans les Monts des Géants du 4 au 14 février 1925, soit un an après les premiers Jeux Olympiques d’hiver organisés à Chamonix, en France. L’année suivante, les Monts des Géants ont accueilli les épreuves internationales avec la participation de skieurs de Norvège, de Suisse, d’Allemagne, et d’Autriche. Les Tchèques y ont remporté un brillant succès : à l’exception de deux champions – de Norvège et de Suisse, ils ont décroché les médailles dans l’ensemble des disciplines qui étaient les suivantes : course de fond de 18 et 50 kilomètres, saut à ski et combiné nordique. »

Svoboda nad Úpou, photo: Google Maps
Les Monts des Géants ne sont pas grands par leur superficie - la chaîne de montagnes est longue de 40 km et large de 20 kilomètres, mais précieux par leurs qualités naturelles – on y trouve la toundra de type arctique alpin, de nombreuses tourbières, les sources des rivières Úpa et Labe – l’Elbe, aussi bien que des sources d’eau thermale, et dans le passé, on y extrayait du minerais de fer, de l’argent et de l’or. Les Monts des Géants, c’est un massif boisé ce qui l’a prédestiné à la fabrication du papier et de la cellulose. L’une des plus anciennes papeteries a été fondée à Svoboda nad Úpou par Prosper Piette de Rivage qui a rapporté du Luxembourg en Bohême la tradition familiale de la fabrication du papier fin et du papier à cigarette. L’extraction intense du bois a commencé dans les Monts des Géants vers 1564, et le bois a aussi été le principal matériel de construction. L’architecture populaire des Monts des Géants est très réputée, souligne notre guide :

Le chalet de montagne à Rýchory, photo: ČT
« Les chalets de montagne – bouda comme nous les appelons en tchèque, sont des constructions tout à fait spécifiques car, sous un seul toit, ils concentraient aussi bien des habitations de l’être humain que celles des animaux domestiques, chose pratique notamment en hiver quand tout était recouvert de neige et les gens ne pouvaient pas sortir. Chaque chalet possédait sa propre source d’eau. On vivait en accord avec la nature qui procurait aux habitants des Monts des Géants un peu tous ce dont ils avaient besoin. »

L'église à Horní Maršov, photo: Google Maps
Il n’y a pas que l’architecture populaire et les maisons à colombage qui font le charme des Monts des Géants : on y trouve plusieurs châteaux et de nombreuses églises comme celle en briques rouges érigée sur la place de Horní Maršov par l’architecte Josef Schultz, auteur des plans de construction du Théâtre national et du Musée national de Prague.

De nos jours, des téléphériques conduisent en haut de pratiquement tous les sommets. Dans le passé, le métier de porteurs d’altitude était très répandu dans les Monts des Géants :

Sněžka, photo: CzechTourism
« Ce métier était pratiqué depuis toujours dans les Monts des Géants. Lorsque les bûcherons du Tyrol sont venus s’installer ici, à la fin du XVIe siècle, ils ont apporté avec eux beaucoup d’outils pratiques jusqu’alors méconnus, comme la hotte ou de grands traîneaux surnommés ‘rohačky’ utilisés pour transporter du bois et du foin. On connaît des générations de familles dans les Monts des Géants qui ont gagné leur vie en pratiquant le métier de porteurs d’altitude. Les plus performants d’entre eux étaient capables de porter des charges de 100 kilos au sommet de Sněžka, le mont le plus haut des Monts des Géants : 1602 mètres. Si vous me demandez ce qu’ils portaient en haut, eh bien c’était des tonneaux de bière, du charbon, mais aussi de l’eau, et toute sorte d’objets de grandes dimensions – et même un piano. »

Les Allemands qui habitaient les Monts des Géants, jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, et qui ont ensuite été déplacés, ont laissé derrière eux des maisons, des communes et des fabriques désertes. Un témoignage de leur présence – des noms allemands qu’ils ont donné aux communes des Monts des Géants:

Pec pod Sněžkou, photo: Petr Vilgus, CC BY 3.0 Unported
« Le plus intéressant dans tout cela est que la plupart des noms des communes ont été traduits de l’allemand en tchèque. Le nom de la commune de Pec au pied de Sněžka en fait exception: c’est probablement le seul cas où la dénomination tchèque a été adoptée par les Allemands – le nom de Pec vient du mot four, fourneau – d’après les fourneaux dans lesquels on fondait des métaux extraits dans les mines locales. A l’origine, la commune s’appelait Pec à Krkonoše et seulement après la guerre son actuel nom de Pec pod Sněžkou est entré dans l’usage. »

Berghaus, photo: Mirek256, CC BY 3.0 Unported
Comme l’observe encore notre guide, un sentier didactique nouvellement aménagé dans la commune de Černý Důl – mine noire – au pied de Černá hora – mont noir – a gardé son appellation allemande d’origine:

« Il s’appelle Berghaus, ce qui signifie, traduit en tchèque – maison de montagne ou maison montagnarde bien que, en réalité, ce sentier n’a vraiment rien à voir avec une maison. Auparavant, au Moyen-Âge, une mine d’argent qui s’y trouvait s’appelait Berghaus. Et le sentier est consacré justement à l’extraction des minerais argentifères dans cette vallée. Sur des panneaux en plusieurs langues, les touristes peuvent se familiariser avec l’historie de l’extraction des minerais dans les Monts des Géants. »

Černý Důl
Une nouvelle petite station de ski a également été installée a Černý důl. Elle est recherchée notamment par les familles avec enfants et par des skieurs handicapés qui apprécient ses pistes larges et sûres aménagées sur des pentes pas trop raides. Le lieu est très prisé par les touristes hollandais qui ont choisi une partie de la commune de Černý důl – Čistá, pour y édifier de nouvelles maisons en bois, copie fidèle du style original des chalets des Monts des Géants. A part les touristes allemands et polonais qui recherchent les Monts des Géants pour leur proximité, les visiteurs hollandais sont, en effet, les plus nombreux à séjourner dans ces monts. Nous retournerons dans les plus hauts monts tchèques dans une de nos prochaines rubriques touristiques pour visiter ses stations de ski les plus connues.

10
50.695325100000
15.738957600000
default
50.695325100000
15.738957600000
50.735151410000
15.742034910000