Emploi : une allocation déplacement dans cinq régions à partir d’avril

Photo: Archives de Radio Prague

Les bureaux du travail, l’équivalent de Pôle emploi en France, proposeront à partir de début avril une nouvelle allocation déplacement pour les trajets « domicile-travail ». Dans cinq régions, les personnes au chômage depuis plus d’un an, ayant été victime d’un plan de licenciement, ou disposant d’un salaire inférieur au salaire moyen dans le pays pourront bénéficier de cette aide qui devrait représenter une somme allant de 1000 à 3500 couronnes chaque mois (entre 37 et 130 euros).

Photo: Archives de Radio Prague
Ce soutien entre dans le cadre d’une série de mesures élaborées par le ministère du Travail et des Affaires sociales afin de lutter contre le chômage. C’est pourquoi elle ne concerne que cinq régions, celles d’Ústí nad Labem, de Moravie du Sud, d’Olomouc, de Moravie-Silésie et de Karlovy Vary. Il s’agit de territoires où le chômage, qui y touche entre 7 et 9% de la population active selon les données de l’Office tchèque des statistiques, est supérieur à la moyenne de l’ensemble de la République tchèque.

Porte-parole des bureaux du travail, Kateřina Beránková a détaillé ce lundi les conditions d’attribution de cette aide qui vise à faire en sorte que les gens soient en mesure d’accepter un emploi même éloigné de leur domicile. Pour pouvoir y prétendre, une personne devra signer un contrat de travail à durée indéterminée ou d’une durée déterminée supérieure à un an.

Kateřina Beránková indique que l’allocation ne pourra être attribuée à des individus signant un contrat dans une entreprise au sein de laquelle ils ont déjà travaillé durant les vingt-quatre mois écoulés ou quand leur lieu de travail se trouve dans la même commune que leur domicile. A noter que pour la région de Moravie-Silésie, frontière de la Pologne et de la Slovaquie, l’allocation déplacement pourra concerner des salariés travaillant à l’étranger.

Pour un trajet « domicile-travail » entre 10 et 25 km, l’heureux bénéficiaire se verra gratifier de 1500 couronnes chaque mois, de 2500 couronnes pour un voyage de 25 à 50 km, et de 3500 couronnes pour une distance supérieure à 50 km. Si une personne travaille à moins de 10 km de son domicile, elle pourra tout de même prétendre à l’allocation dans le cas où aucun transport public n’existe entre les deux points.