En lisant vos lettres

0:00
/
0:00

Nous revoici donc avec le traditionnel courrier de la fin de la semaine, donc avec vos lettres, vos rapports d’écoute, vos cartes postales de vacances aux sports d’hiver ou vos simples courriels. Nous pouvons constater avec joie que le courrier est toujours assez volumineux, ce qui nous fait naturellement plaisir. Mais ne perdons pas de temps et commençons avec la première lettre, ou plutôt le premier message.

Ce premier message, il nous est parvenu du Radio Club du Perche et nous a été envoyé par notre ami René Pigeard de Gréez-sur-Roc. Il nous annonce que le club vient de lancer un deuxième site Internet et nous demande d’en parler dans le présent courrier, ce que nous faisons avec plaisir, car il est naturel que les radios internationales aident les clubs des radioécouteurs, d’où se recrutent justement leurs plus fervents auditeurs. Naturellement, nous n’avons pas résisté à la tentation d’ouvrir tout de suite ce nouveau site qui est : http://radioclub.perche.free.fr/. Tout de suite nous devons dire que ce site est très bien présenté et très clair. Nous devons aussi remercier les responsables du club d’avoir fait honneur à Radio Prague, en présentant la nouvelle série de cartes QSL pour 2008. Autrement, le site offre toutes les rubriques qu’on peut appeler « classiques », mais aussi une partie technique par exemple qui pourra intéresser certains radioécouteurs. On peut aussi y trouver la revue du club « Antennes ». En général, nous avons constaté que c’est un site agréable à consulter et surtout qui fournit un grand nombre d’informations utiles. Nous ne pouvons que le recommander. Donc rendez-vous aussi, sur le site du Radio Club du Perche, naturellement quand il publiera de nouvelles informations sur Radio Prague !

Puisque nous parlons des clubs, nous continuerons avec un autre club français, le Radio DX Club d’Auvergne, aussi l’un des plus actifs en France. Nous remercions donc Jean Pierron de l’envoi des rapports d’écoute, même en retard comme il nous l’écrit. Le club a tenu son Assemblée générale annuelle et a reçu la visite de deux journalistes de la Radio turque. Jean Pierron nous demande : « Quand aurons-nous la joie de vous revoir ici ? » Nous ne pouvons que répondre que ce pourrait être pour cette année, peut-être à l’occasion de la réalisation éventuelle de ce que Jean Pierron à présenté lors de l’Assemblée générale : « De la TSF à la radio pour honorer le patrimoine sonore et technique ». Cela devrait être une journée nationale consacrée à la radio – une invention capitale, comme nous avons pu le lire dans l’article de presse envoyé par nos amis d’Auvergne que nous saluons tous.

Nous remercions Marcel Lecerf de Malzeville en France pour l’envoi des coupures de journaux sur « Il y a 100 ans dans l’Est ». Très intéressant de retrouver les coutumes, les métiers d’autrefois ! Il nous écrit aussi qu’il apprécie surtout dans nos émissions la météo, le courrier des auditeurs, le 73 de Radio Prague, les rencontres littéraires, Le tchèque du bout de la langue, ainsi que les info qui sont l’épine dorsale de la station. Merci de ces gentilles paroles et vous pouvez déjà vous réjouir de la réception des cartes QSL pour les rapports d’écoute. Merci aussi à Kristian Peeters de Loncin en Belgique pour les rapports et surtout les vastes commentaires. Philippe Marsan, du Bordelais ne manque pas à l’appel comme d’habitude, et nous pouvons l’assurer que nous recevons très bien les rapports d’écoute qu’il nous envoie par courriel. En ce qui concerne les questions qu’il nous pose cette fois-ci, je laisse le soin d’y répondre aux collègues plus spécialisés en la matière, en l’occurrence la grande musique et la cardiologie, donc certainement Václav et Jarka. Ce sera pour un prochain courrier ! Nous avons de nouveau noté une très bonne réception de nos émissions en Amérique du Nord, plus précisemment au Canada, avec les rapports d’écoute de Roger R. Roussel du Goulet, un petit village du Nouveau-Brunswick. Merci pour votre : « Bravo pour les superbes émissions ».

Nous sommes heureux que Jacques Augustin ait été à l’écoute du courrier des auditeurs dans lequel nous avions répondu à sa question sur l’enseignement des chants de Noël dans les écoles tchèques. Il nous écrit à ce sujet : « Naturellement cela m’a fait plaisir et croyez le bien, car toutes les stations ne répondent pas forcément à vos lettres et ne le font pas le week-end. C’est la raison pour laquelle je suis heureux quand cela survient à mon intention, tout en écoutant les réponses pour les autres. » Comme notre ami nous écrit qu’il attends aussi avec impatience les nouvelles QSL, il sera bien vite satisfait car il va en recevoir pour ses rapports d’écoute. Jacques Augustin nous demande encore :

« Avant de terminer ma lettre, j’aurais aimé aborder avec vous le chapitre de la Santé pour savoir si en tant que citoyen tchèque l’on est remboursé par la Sécurité sociale ou son équivalente ? Doit-on beaucoup cotiser chaque mois pour cela ? » Voici une brève réponse : le système des soins médicaux et de la Santé est différent de celui qui existe en France. Sous le régime communiste, les gens ne payaient rien, certes, les soins médicaux étaient entièrement gratuits, mais laissaient souvent à désirer. On attendait longtemps pour les opérations, par exemple. Tout le système ouvrait la voie à la corruption à tous les échelons, à commencer par une meilleure couronne dentaire, pour terminer avec l’hospitalisation éventuelle dans les meilleurs établissements du pays. En fin de compte on pouvait dire que si on avait besoin de soins médicaux un peu spéciaux ou de meilleure qualité, il fallait payer, soudoyer, les enveloppes et les bouteilles de spiritueux étaient chose courante pour les médecins. Le petit paquet de café pour « votre » docteur était presque une obligation. Aujourd’hui, le gouvernement a lancé la réforme de la Santé, mais elle n’est qu’à son début. Le principe est de faire participer le citoyen au financement des soins, comme cela est le cas dans tous les pays européens, que ce soit à la manière française ou autre. Le premier pas a été de ne pas rembourser totalement ou en partie certains médicaments, le second pas est intervenu le 1er janvier de cette année avec l’introduction des paiements de régulation chez les médecins et les dentistes, ce qui suscitent des critiques de part et d’autre. Nous en avons parlé en détails dans nos émissions quotidiennes.

Et le temps passe vite, nous sommes à la fin du courrier des auditeurs de cette semaine. Merci de votre attention et rendez-vous avec moi lors d’une prochaine boîte aux lettres !