Etude : un travailleur sur cinq à Prague est un ressortissant étranger

Illustrationsfoto: Michal Jarmoluk, Pixabay / CC0

A Prague, le manque de main d’œuvre tchèque est compensé l’emploi de ressortissants étrangers : environ 200 000 étrangers travaillent ainsi dans la capitale tchèque, représentant un cinquième de la main d’œuvre, selon une étude de l’Institut de planification et de développement de Prague.

Photo illustrative: Michal Jarmoluk, Pixabay / CC0
La plupart de la demande en main d’œuvre qualifiée est ainsi comblée par l’emploi de ressortissants étrangers. Les deux-tiers d’entre eux sont des citoyens issus de pays hors-Union européenne.

« Au moins un actif sur cinq travaillant à Prague est étranger, tandis que la moyenne pour la République tchèque est ‘seulement’ d’un sur dix, » peut-on lire dans l’étude l’Institut.

Les auteurs estiment qu’entre 2011 et 2016 le nombre d’étrangers employés à Prague a augmenté de 85 000 et qu’en dépit de l’afflux de travailleurs tchèques dans la capitale, l’emploi de travailleurs étrangers est la source la plus importante de main d’œuvre dans la métropole. Une source « indispensable », précise encore l’étude. Les travailleurs étrangers sont pour l’essentiel employés dans le secteur du bâtiment, de l’hôtellerie et de la restauration.

L’analyse de l’Institut de planification et de développement de Prague se base sur des données statistiques de différents ministères. La ville de Prague a également commandé une autre étude à l’Institut de sociologie de l’Académie des sciences qui, lui, a travaillé à partir de résultats de questionnaires réalisés auprès d’environ un millier d’étrangers employés à Prague.

Cette étude sociologique montre que la plupart d’entre eux sont issus de pays hors Union européenne, tandis que les ressortissants slovaques, polonais et allemands se concentrent dans les régions limitrophes. Les ressortissants vietnamiens représentent toutefois une exception, répartis de manière uniforme sur le territoire avec une présence plus marquée à la frontière avec l’Allemagne.

Le nombre d’étrangers travaillant à Prague est passé de 61 203 en 1996 à 206 656 en 2018. A la fin du moins de juin 2018, la répartition par nationalités se présentait comme suit : Ukraine (49 306), Russie (23 338), Vietnam (12 765) et Chine (4 967).

En ce qui concerne la démographie, l’âge moyen de ces ressortissants étrangers à Prague est de 38 ans. Les données statistiques sur le niveau d’éducation de ces travailleurs font défaut, mais sur l’échantillon concerné pour les besoins de l’étude sociologique, au moins 38% de personnes interrogées étaient diplômés d’une université, et 44% avaient un niveau d’enseignement secondaire. La proportion de ressortissants étrangers n’ayant qu’un niveau d'éducation élémentaire ne représentait que moins de 5%.