Euroclio 2002

r_2100x1400_radio_praha.png

La conférence permanente des associations européennes d'enseignants d'histoire, Euroclio, fondée en 1993 sous le patronage du Conseil de l'Europe, tient ces jours-ci ses assises à Prague. Plus de 140 participants de toute l'Europe discutent et échangent des expériences sur le thème suivant: La richesse, la variété et la diversité de l'enseignement d'histoire sur les minorités ethniques, religieuses et linguistiques. Comment l'enseignement de l'histoire peut-il contribuer à résoudre le problème des minorités et des communautés, contribuer à une connaissance mutuelle et à la tolérance - voilà la question que Jarka Gissubelova a posée à Manuela Carvalho, de la direction de l'Association portugaise des professeurs d'histoire:

Résumé de l'entretien: Manuela Carvalho dit que la conférence discute des formes et des méthodes d'aborder le problème des minorités dans l'enseignement. Tous les pays d'Europe ont des problèmes de minorités - au Portugal, ce sont les problèmes des Africains, en Espagne ceux des Marocains et des immigrations illégales. Il faut démontrer aux élèves qu'il est nécessaire de regarder, de laisser parler l'autre, laisser les élèves dire ce qu'ils pensent, créer un sentiment d'empathie, cette façon d'aborder les problèmes est plus efficace que la théorie se bornant aux données et aux chiffres sur les minorités./