Foot – Coupe UEFA : le Slavia Prague unique rescapé

Sparta Prague - Dinamo Zagreb, photo: CTK

En football, parmi les trois clubs tchèques participant au premier tour de la Coupe UEFA, un seul s’est qualifié pour la phase de groupes de la compétition. Le Slavia Prague s’est difficilement défait des inconnus Roumains du FC Vaslui. Les deux autres, le Sparta Prague et le Baník Ostrava, quittent quant à eux prématurément la scène européenne, respectivement éliminés par les Croates du Dinamo Zagreb et les Russes du Spartak Moscou. Une triste soirée, donc, pour le football tchèque, par ailleurs encore noircie par la violence des supporters croates dans le centre de Prague.

Photo: CTK
Des jeunes hommes faisant le salut nazi, affrontant les forces de l’ordre à l’aide de bouteilles vides et de pavés ou encore, moins dramatique, urinant sur l’hôtel de ville de la place de la Vieille-Ville : c’est le souvenir que le bon millier de supporters du Dinamo Zagreb, considérés comme parmi les plus violents en Europe, auront laissé de leur passage à Prague. Les premiers incidents ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi avant de se poursuivre jeudi après-midi dans le centre historique de la capitale. Quelques heures avant la rencontre classée à risques entre le Sparta et le Dinamo, la police tchèque a procédé à une centaine d’interpellations. Plusieurs supporters et policiers ainsi qu’un touriste russe pris à partie ont été plus ou moins gravement blessés.

Sparta Prague - Dinamo Zagreb, photo: CTK
Le match s’est lui tenu dans une ambiance moins belliqueuse. Et à l’issue de celui-ci, ce sont les supporters croates qui ont pu laisser éclater leur joie. Malgré le résultat nul (0-0) prometteur à l’aller, le Sparta Prague n’est pas parvenu à se qualifier après un nouveau match nul cette fois plus prolifique en buts (3-3). Une immense déception pour le vice-champion de République tchèque, comme le reconnaissait son entraîneur Vítěslav Lavička :

« Après plusieurs matchs sans marquer, nous sommes enfin parvenus à faire preuve de productivité sur le plan offensif aujourd’hui en inscrivant trois buts. Malheureusement, même à domicile, trois buts ne nous ont pas suffi pour nous qualifier. Notre adversaire avait un tel potentiel offensif qu’il a su profiter de chacune de nos erreurs. En fin de match, malgré tous nos efforts, nous ne sommes pas parvenus à renverser la situation en notre faveur. Bien que les deux matchs se soient terminés sur des scores de parité, il faut savoir reconnaître que le Dinamo nous a été légèrement supérieur et c’est pourquoi je pense qu’il mérite sa qualification. »

Baník Ostrava - Spartak Moscou, photo: CTK
Autre club tchèque éliminé, le Baník Ostrava. Défait à l’aller devant son public (0-1) par le Spartak Moscou, le club de Moravie du Nord n’a pas su renverser la vapeur en Russie lors du retour et a dû se contenter d’un match nul (1-1). Ostrava peut toutefois nourrir de nombreux regrets à la vue du match retour au cours duquel trois tirs de ses joueurs ont terminé leur course sur les montants du but russe.

Slavia Prague - FC Vaslui, photo: CTK
Le plus chanceux a donc été le Slavia Prague. Le champion de République tchèque en titre a toutefois souffert pour éliminer les Roumains du FC Vaslui, d’illustres inconnus au moment du tirage au sort. Le Slavia, avec ses deux Français Mickaël Tavares et Tijani Belaïd titulaires dans l’entrejeu, rejoint la phase de groupes de la compétition au seul bénéfice du but marqué à l’extérieur. Après un match nul et vierge à l’aller à Prague, les Tchèques sont en effet parvenus à décrocher un autre match nul (1-1) synonyme de qualification en Roumanie. L’unique rescapé tchèque sur la scène européenne peut donc désormais attendre avec impatience le tirage au sort mardi prochain.