Foot - Euro 2008 : les Tchèques entament leur préparation

Daniel Pudil, David Jarolím et Tomáš Galásek, photo: CTK

L’équipe de République tchèque de football s’est réunie, lundi, à Prague, pour entamer sa préparation au championnat d’Europe. Mardi, le groupe de joueurs convoqués par le sélectionneur Karel Brückner a pris la direction des Alpes autrichiennes pour un premier stage de six jours. Outre le capitaine Tomáš Rosický, blessé et forfait pour l’Euro, le gardien Petr Čech, qui disputera la finale de la Ligue des champions avec son club de Chelsea mercredi, manquait également à l’appel.

Karel Brückner, photo: CTK
Ce sont seulement vingt joueurs, trois autres étant encore retenus par leurs obligations dans leurs clubs, qui se sont envolés en fin de matinée pour la Carinthie, Land du sud de l’Autriche rendu célèbre notamment par son gouverneur Jörg Haider et destination prisée des touristes en été. Mais bien qu’installée au milieu d’un décor grandiose de lacs et de montagnes, ce n’est pas de vacances ni de repos qu’il sera question pour l’équipe de République tchèque. A vingt jours du match d’ouverture contre la Suisse, la Reprezentace entame en effet sa préparation à la phase finale du championnat d’Europe. Une compétition que les Tchèques, demi-finalistes du dernier Euro portugais, abordent avec prudence et modestie, amoindris par l’absence de Tomáš Rosický. Le forfait du meneur de jeu ne sera en outre pas compensé, comme cela était espéré, par le retour de Pavel Nedvěd. Le Ballon d’Or 2003, auteur d’une saison pleine avec la Juventus Turin, n’estt pas revenu sur sa décision de ne plus porter le maillot de l’équipe nationale. Malgré ces absences de taille, les Tchèques, qui seront opposés à la Suisse, au Portugal et à la Turquie au premier tour, se sont fixés pour objectif minimal de terminer à une des deux premières places de leur groupe et de se qualifier ainsi pour les quarts de finale.

Daniel Pudil, David Jarolím et Tomáš Galásek, photo: CTK
Pour Karel Brückner, qui avait pris la direction de l’équipe en 2001, il s’agira là du dernier grand défi, comme pour un certain nombre de joueurs, parmi lesquels le meilleur buteur de l’histoire de la sélection, Jan Koller. L’arrière latéral gauche du Milan AC, Marek Jankulovski, envisage lui aussi de suivre le même chemin, comme il l’a confirmé, lundi, lors du rassemblement :

« Ces derniers temps, mon état de santé n’est pas idéal, j’ai été ennuyé toute la saison par mon genou. Mes enfants ne me voient pas beaucoup non plus car je suis souvent absent. Toutes ces raisons me font effectivement envisager de faire mes adieux à l’équipe nationale après l’Euro. Et puis, c’est aussi la fin d’une génération avec l’entraîneur et plusieurs joueurs qui ont déjà annoncé qu’ils arrêteraient après le tournoi. Pour moi, ce sera donc aussi le moment de réfléchir à mon avenir en sélection et il faudra alors prendre une décision. »

A l’issue du stage en Autriche, essentiellement consacré à la récupération et à la remise en forme après une saison éprouvante, les Tchèques reviendront à Prague où ils disputeront encore deux matchs de préparation contre la Lituanie puis l’Ecosse. Il sera ensuite grand temps de penser à la Suisse et au rendez-vous très attendu du 7 juin à Berne.