František Xaver Richter

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Le nom de František Xaver Richter figure parmi ceux des grands émigrés tchèques dont l’œuvre a marqué l’évolution de la musique européenne du XVIIIe siècle. Les Français aussi peuvent considérer František Xaver Richter comme leur compositeur parce qu'il a passé une grande partie de sa vie à Strasbourg.

František Xaver Richter est né le 1er décembre 1709 à Holešov, en Moravie. Après ses études, il doit s'expatrier pour pouvoir développer ses dons multiples. Il passe une vingtaine d'années à la cour de l'Electeur palatin à Mannheim et c'est dans ce milieu très favorable à la musique qu'il peut faire valoir ses talents de compositeur, de chanteur, de chef d'orchestre et de violoniste. Avec ses compatriotes, Jan Vaclav Stamic et Antonin Flic, il fonde la célèbre école de Mannheim qui va marquer profondément la musique européenne du XVIIIe siècle et jeter les bases de la symphonie classique. Il peut donc être considéré comme le précurseur du courant musical adopté ensuite par Haydn, Mozart et Beethoven.

Dans les dernières années de sa vie, František Xaver Richter deviendra titulaire à la cathédrale de Strasbourg et s’adonnera essentiellement à la composition d’oeuvres sacrées. C'est à Strasbourg que František Xaver Richter meurt en 1789. Son oeuvre est importante et riche. Il a écrit de nombreux concertos, symphonies, quatuors à cordes, sonates et messes et a été apprécié aussi comme un excellent professeur de composition. Voici un fragment de sa symphonie pour instruments à cordes. Le premier mouvement de cette symphonie, Allegro Spirituoso, est interprété par l'Orchestre de chambre tchèque placé sous la direction d'Otokar Stejskal.