Fraude fiscale : l’équipe Kobra a récupéré près de 152 millions d’euros

Photo: Site officiel de l'unité Kobra

Depuis sa création en juin 2014, l’unité de lutte contre la corruption, Kobra, a dévoilé des fraudes pour un montant total de 4,1 milliards de couronnes (près de 152 millions d’euros). C’est ce qu’a annoncé, mardi, le président de la police tchèque, Tomáš Tuhý. Formée des policiers, des agents du fisc et de l’administration des douanes, cette unité représente, selon les autorités tchèques, un moyen efficace pour empêcher l’évasion fiscale.

Photo: Site officiel de l'unité Kobra
Créée d’après le modèle slovaque, l’équipe Kobra a récupéré au niveau national quelque 1,4 milliards de couronnes (d’environ 51 millions d’euros) en 2014 et 1,9 milliards de couronnes (près de 70 millions d’euros) en 2015. Au niveau régional où elle opère depuis moins d’un an, elle a réussi à empêcher des fraudes pour une somme totale de 847 millions de couronnes (31 millions d’euros).

« La création de l’équipe Kobra s’avère être une décision juste et efficace du gouvernement pour lutter contre l’évasions et la criminalité fiscales. Je suis content qu’outre l’unité Kobra centrale, l’unité Kobra régionale, qui a été récemment créée, travaille d’une manière aussi efficace sur le dévoilement des actes criminels », a évoqué le Premier ministre Bohuslav Sobotka.

Cette unité spéciale contre la délinquance financière a déjà participé à plusieurs dizaines d’opérations. Elle a dévoilé la première grande évasion fiscale en juillet 2014 où elle a permis à l’Etat tchèque de récupérer 270 millions de couronnes (presque 10 millions d’euros). Depuis sa création, la plus grande opération s’est déroulée en automne dernier. Les policiers ont ensuite inculpé 18 personnes pour une fraude aux carburants dont le montant s’élevait à 1,4 milliards de couronnes (51 millions d’euros). Le nombre d’experts dans la lutte contre la corruption pourrait désormais augmenter, notamment à la suite de l’établissement d’une nouvelle feuille de route de la police tchèque, qui devrait être mise en place entre 2016 et 2020.