Grève : le gouvernement pourrait débloquer 15,5 millions d’euros en faveur des chauffeurs d’autocars

Photo illustrative: ČT24

Ce mercredi, le Premier ministre Bohuslav Sobotka a fait part de son intention de débloquer quelque 420 millions de couronnes (environ 15,5 millions d’euros) pour augmenter les salaires des chauffeurs d’autocars. Ces derniers feront grève, jeudi, dans trois régions tchèques. La somme indiquée provient de la réserve du budget de l’Etat. Elle devrait couvrir 50% des frais que les régions doivent investir, cette année, dans l’augmentation des salaires des chauffeurs.

Photo illustrative: ČT24
Dans les régions d’Ústí nad Labem, d’Olomouc et de Moravie du Sud plusieurs centaines de chauffeurs n’assureront pas les liaisons habituelles. A Liberec et dans ses environs, en Bohême du Nord, seuls quelques chauffeurs suivront le mouvement, tandis que les chauffeurs de la région de Bohême du Sud ont renoncé, mercredi, à leur participation à la grève. Les syndicats des transports en commun réclament une hausse des salaires que pas même le décret gouvernemental qui fixe depuis le début de l’année le montant minimal du salaire à 98 couronnes (3,6 euros) par heure de conduite et à 88 couronnes (3,25) par heure d’attente, n’a amélioré.