Günther Verheugen: "Une forte abstention pourrait profiter aux anti-européens"

Günther Verheugen, photo: CTK

D'après les derniers sondages réalisés à l'échelle européenne, le taux d'abstention lors de ces élections européennes devraient être particulièrement élevé, malgré le rôle de plus en plus important attribué au Parlement européen. Radio Prague a demandé quelques explications au commissaire européen, Günther Verheugen, lors de son récent passage à Prague.

Günther Verheugen, photo: CTK
"Ce que je peux dire, dans les grandes lignes, c'est que depuis plusieurs décennies nous voyons décliner les chiffres de la participation. Je dois dire que je suis très inquiet du fait que partout, et pas seulement dans les nouveaux Etats membres, la faible participation peut engendrer des effets néfastes.

Dans certains pays, il y a un réel danger que même des formations anti-européennes puissent recueillir assez de soutien pour obtenir des sièges au Parlement européen, ce qui n'est pas dans l'intérêt de la majorité des gens. La seule possibilité pour les citoyens d'éviter cela est de prendre quelques minutes de leur temps pour se rendre dans leur bureau de vote respectif et de mettre un bulletin dans l'urne. J'invite tous les citoyens européens, et plus particulièrement les citoyens des nouveaux Etats membres, à user de leur droit le plus important: le droit de vote.

Pour une majorité de citoyens européens, les institutions européennes sont trop éloignées et le système dans son ensemble n'est pas assez transparent. D'autre part, selon mon point de vue personnel, les électeurs sont habitués à voter pour désigner un gouvernement. Or ce n'est pas le cas en ce qui concerne les élections européennes, qui n'ont pas pour but final de désigner l'exécutif européen. Les gens ne comprennent donc pas pourquoi ils devraient participer. Selon moi, c'est la responsabilité des politiciens nationaux d'énoncer de manière claire qu'un système démocratique comme l'UE ne peut fonctionner s'il manque le plus important élément d'une démocratie, à savoir la participation des citoyens."