Hockey – Mondial : les Tchèques touchent le fond

Tchèquie - Norvège, photo: CTK

Le hockey tchèque traverse décidément une période bien creuse. Pour la première fois de son histoire, la République tchèque a en effet été battue par la Norvège (2-3), mardi, pour son deuxième match au Championnat du monde en Allemagne. Si cette défaite ne remet pas en cause sa qualification pour le deuxième tour, elle complique cependant sérieusement les perspectives de la Reprezentace pour la suite du tournoi.

Jaromír Jágr, photo: CTK
Malgré les deux buts de leur attaquant vedette Jaromír Jágr, les Tchèques n’ont pas échappé à ce que les médias pragois qualifient de blâmage, de honte ou encore d’affront. Là où tout le monde s’attendait à une nouvelle victoire après celle en ouverture contre la France (6-2) dimanche, c’est finalement une des plus retentissantes défaites de ces dernières années que les Tchèques ont essuyée contre la Norvège. A la sortie de la glace, Jaromír Jágr n’a pas caché sa déception :

Tchèquie - Norvège, photo: CTK
« On a eu plus de tirs que les Norvégiens mais ça ne veut pas dire que nous avons eu beaucoup d’occasions de marquer. Il ne faut pas oublier non plus que cette équipe de Norvège, ce n’est plus celle d’il y a dix ans. Il faut la respecter. Personne ne pouvait s’attendre à ce que l’on marque six ou sept buts à tout le monde. C’est fini tout ça. Ici, nous jouons avec beaucoup de jeunes joueurs qui ont encore besoin d’apprendre. On ne marque pas beaucoup, et c’est le problème de notre hockey depuis déjà plusieurs années. Cela n’excuse pas notre performance aujourd’hui, mais notre style de jeu explique que nous avons désormais des problèmes à nous imposer sur la scène internationale. »

Tchèquie - Norvège, photo: CTK
Par ailleurs, Jaromír Jágr a vivement critiqué la vingtaine de joueurs évoluant dans des clubs canadiens ou américains de la NHL et qui ont refusé pour diverses raisons de participer au Mondial avec l’équipe nationale.

Jeudi, pour son troisième et dernier match de groupe au premier tour, la République tchèque sera opposée à la Suède, qui a, elle, difficilement battu la France (3-2).

Tchèquie - Norvège, photo: CTK
Même en cas de nouvelle défaite, les Tchèques sont assurés de se qualifier pour le groupe des huitièmes de finale mais leur qualification pour les quarts de finale (qui dépend également des résultats obtenus lors du premier tour) serait alors déjà fortement compromise.