Jaromír Jágr, 50 ans et une carrière encore plus longue que sa nuque

Jaromír Jágr

La légende vivante tchèque du hockey sur glace, Jaromír Jágr, est né il y a exactement 50 ans à Kladno, où il joue encore après être devenu propriétaire du club local.

« Pour moi ce sera un jour comme un autre », a déclaré le hockeyeur en début de semaine. Pourtant, quand le « Jarda » national célèbre son demi-siècle, c’est un événement dans son pays.

Après avoir eu une pièce de monnaie frappée en son honneur, il a depuis lundi un billet avec son portrait et non, ne cherchez plus, les 10 000 exemplaires ont été achetés en quelques minutes.

Le billet de Jaromír Jágr | Photo: Michal Kamaryt,  ČTK

Que voit-on sur ce billet ? Les plus grands symboles de l’immense carrière de Jágr : sa nuque longue, son mullet légendaire qui dépasse allègrement de son casque à l’époque où il quitte sa Tchécoslovaquie natale pour rejoindre en 1990 la prestigieuse NHL, dont il est tout simplement devenu le troisième buteur de l’histoire, derrière deux autres « monstres » du hockey, Wayne Gretzky et Gordie Howe.

Jaromír Jágr

Le numéro 68 est également en évidence, sur ses casque et maillot – un numéro porté jusqu’à aujourd’hui en référence à l’année 1968 et à l’écrasement du Printemps de Prague.

De tous les grands noms du hockey sur glace, seul Gordie Howe a joué plus longtemps que le Tchèque, qui contribue à maintenir son club des Chevaliers de Kladno dans l’élite de l’Extraliga.

« Mon seul objectif est d’aider Kladno à jouer le mieux possible, ça m’est égal de jouer en première ligne ou de ne jouer que de temps en temps. Quand j’arrêterai complètement, vous ne vous en apercevrez même peut-être pas », indique le tout nouveau quinquagénaire.

Jaromír Jágr | Photo: Ondřej Tomšů,  Radio Prague Int.

Il s’était fait promettre la rénovation de la patinoire et du stade par le précédent chef du gouvernement – et s’était même affiché dans une pub du groupe fondé par Andrej Babiš – mais il semble désormais qu’il n’y aura pas d’argent public à cette fin.

Jaromír Jágr avait également été critiqué en 2019 quand il a accompagné le président Zeman à Pékin, où il est devenu « ambassadeur officiel du hockey sur glace chinois ».

Sur le plan sportif cependant, nul ne conteste que l’homme à la nuque désormais moins longue est le GOAT du hockey tchèque, le meilleur joueur de tous les temps, comme Dominik Hašek est considéré comme le meilleur gardien de tous les temps dans ce sport national.

Jaromír Jágr | Photo: Michal Kamaryt,  ČTK

En ce mardi qui marque son jubilé, l’équipe nationale tchèque a perdu contre la Suisse et n'est pas qualifiée pour la première fois pour les quarts de finale du tournoi olympique.

« Je pense que les garçons auraient bien besoin de lui dans l’équipe, alors pas de grosse fête et qu’il vienne ici vite fait », avait déclaré tout sourire sa compatriote en or Ester Ledecká après lui avoir souhaité un bon anniversaire.

Jágr ne viendra pas sauver les Tchèques, qui ont donc perdu toute chance de remporter l’or olympique, comme il l’avait fait avec ses coéquipiers à Nagano en 1998 pour ce qui reste le titre collectif tchèque qui a le plus marqué l’histoire du sport national de ces dernières décennies.

JO à Nagano,  1998 | Photo: ČT