I4Control : un clic en un clin d’oeil

Photo: CTK

Depuis quelques jours, un nouveau système informatique tchèque est commercialisé. Un système qui permet à l’utilisateur de contrôler son ordinateur en utilisant uniquement son oeil, donc qui peut être d’une grande utilité pour les personnes handicapées.

Photo: CTK
I4Control – l’oeil pour le contôle en anglais – a été développé par le département de cybernétique de l’Université technique de Prague (CVUT) en collaboration avec l’Institut Jedlička (Jedličkův ústav), spécialisé dans le soutien aux jeunes handicapés moteur. Alors l’I4Control, comment ça marche ? Réponse de Marcela Fejtova, principale responsable du projet :

« Le principe est très simple : la petite caméra est fixée sur une monture de lunettes et permet à l’utilisateur de contrôler le curseur avec son oeil. Quand il bouge son oeil vers la droite, le curseur va à droite, quand il bouge vers la gauche, le curseur part vers la gauche. Un clin d’oeil d’une seconde permet de cliquer, un clin d’oeil de deux secondes est interprété comme un double-clic. »

Marcela Fejtová
L’engin est de petite taille. Pour l’installer sur son ordinateur, deux conditions : disposer du logiciel Windows et de deux ports USB pour le brancher. Ce n’est pas le seul système de ce type dans le monde, mais l’I4Control a l’avantage de coûter relativement peu cher. Moins de 1600 euros, une somme qui reste quand même conséquente. Tomáš Sušický travaille avec des enfants handicapés de l’Institut Jedlička et, selon lui, il serait bon que les caisses d’assurance prennent une partie du coût à leur charge :

« C’est une chose qui aide réellement les handicapés physiques, qui peuvent être totalement indépendants pour travailler sur ordinateur et surfer sur Internet. Il faut les aider à financer cette installation. J’espère que, quand on va voir que les gens l’utilisent, la pression sur les assurances va se faire ressentir, pour qu’elles donnent quelques couronnes... »

Plusieurs institutions de pays nordiques ont déjà manifesté de l’intérêt pour l’invention tchèque. Les chercheurs de l’université technique ne veulent pas s’en tenir là. Avec le même principe, ils veulent développer des systèmes qui permettront de contrôler d’un oeil d’autres appareils, comme la télévision et la radio par exemple.