« Il a la langue sur des roulettes »

r_2100x1400_radio_praha.png

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Permettez-nous ce petit écart de langage puisque ce sont les grandes gueules, ou si vous préférez les bavards, tous ceux qui aiment à parler avec abondance et intempérance qui vont faire l'objet de notre attention aujourd'hui. Comme nous allons le découvrir une fois encore, la langue tchèque dispose, en effet, d'un certain nombre d'expressions, dont certaines très imagées, pour désigner tous ceux que les Tchèques eux-mêmes qualifient de « hubatí » - « forts en gueule ».

Afin de pouvoir présenter la première de ces expressions, il convient cependant tout d'abord de rappeler une évidence : la bouche, qui devient donc gueule dans le langage populaire, nous sert à nous exprimer mais aussi à nous nourrir. Un rappel qui peut sembler inutile, sauf lorsque l'on découvre cette très belle locution : « nedává své hubě nadarmo jíst », soit « il ne donne pas à manger gratuitement à sa gueule ». Pour expliquer son sens, rappelons-nous de cette réprimande de nos parents qui, à table au moment du repas, lorsque nous étions enfants, nous interdisaient souvent de manger en parlant. Il s'agit en effet d'une bonne manière qu'il est important de respecter, comme celle de ne pas manger la bouche ouverte, mais aussi d'un ordre qui possède son sens pratique puisqu'il n'est pas simple de faire deux choses en même temps, en l'occurrence parler et manger. « Ne pas donner à manger à sa gueule gratuitement » signifie donc tout simplement que la personne en question parle beaucoup. Elle parle d'ailleurs même tellement qu'elle en oublie de manger alors que sa bouche réclame. Une expression dont on comprend facilement le sens, mais qui peut bien entendu être également employée même lorsque l'on fait autre chose que manger.

Dans le même genre d'idée, à savoir le rapport entre le débit de paroles et la consommation de nourriture, notons également cette expression qui veut qu'un grand bavard « ne mange pas son pain pour rien » - « nejí nadarmo chléb ». Ici, le sens varie toutefois quelque peu puisque cela signifie que le pain sert au bavard à activer son moulin à paroles, un peu comme une boîte à musique dans laquelle un enfant viendrait de remettre une pièce ou à laquelle on aurait donné un nouveau coup de manivelle. Une explication que justifie et confirme d'ailleurs tout à fait cette autre expression : « má hubu jako gramófon », soit traduit littéralement « il a une gueule comme un tourne-disques ».

Mais la bouche n'est pas la seule partie du corps humain qui peut symboliser la parole. On pense ainsi notamment à la langue ou aux lèvres. Mentionnons, par exemple, ces deux magnifiques expressions selon lesquelles quelqu'un qui parle beaucoup « a la langue sur des roulettes » - « má jazyk na kolečku » - ou encore « n'a pas d'os dans la langue » - « nemá kosti v jazyku ».

A propos des lèvres, on pourra dire qu'il « ne les ai pas laissées à la maison » - « nenechal úst doma ». Et si celui qui parle est méchante langue ou possède une langue de vipère, c'est peut-être parce qu'il « ne voit pas à l'intérieur de ses lèvres (ou de sa bouche) » - « nevidí si do úst ».

Enfin, terminons avec ces deux dernières belles expressions : ainsi, toujours à propos d'un grand bavard, qui cause et raconte ses histoires à dormir debout jusqu'à n'en plus finir, on entend parfois les gens dire ironiquement qu'il « est arrivé plus tôt qu'il n'est reparti » - « dříve přišel, než vyšel ». Et puis s'il parle vraiment trop que ça en devient insupportable, alors faites bien attention car « il parle tellement que les oreilles en poussent » - « mluví, až uši rostou ». Une manière de voir les choses dont vous laissons le soin de l'interprétation...

Voilà, et afin de ne pas parler nous non plus trop longtemps, c'est donc la fin de ce « Tchèque du bout de la langue » consacré aux grandes gueules et aux grandes langues. Et en attendant de vous retrouver dès la semaine prochaine, nous vous souhaitons de vous porter du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !