« Il comprend le noir et le blanc »

r_2100x1400_radio_praha.png

Salut à tous les tchécophiles de Radio Prague - Ahoj vám všem, milovníkům češtiny Radia Praha ! Comme promis, nous allons poursuivre notre recherche d'expressions de la langue tchèque relatives à l'intelligence, au bon sens et aussi à une certaine forme de débrouillardise et de malignité. Lors de notre dernière émission, nous avions ainsi découvert un certain nombre d'expressions se rapportant à la tête - hlava, partie du corps où se trouve le cerveau et qui symbolise donc l'intelligence, mais aussi au diable - čert, pour son esprit malin, ainsi que quelques comparaisons mettant en scène des animaux comme le renard, la souris et même la loutre, cette dernière, par exemple, étant réputée pour être une habile chasseuse. Bref, « malin comme une loutre » - « chytrý jako vydra », nous pouvons donc poursuivre notre étude. Et nous espérons même devenir malins comme celui dont les Tchèques disent parfois qu'il est « tellement malin qu'il pourrait manger un serpent » - « chytrý, co by hada žral ».

Toujours à propos de serpent, de quelqu'un d'habile, rusé, roublard, on entendra parfois dire qu'il « rampe comme un serpent » - « vine se co had ». Et pour en terminer avec les animaux et la chasse, citons encore cette expression selon laquelle « avec une telle tête ou une telle intelligence tu peux attraper les souris » - « s tou můžeš myši chytat ». Et en effet, nous savons tous très bien que lorsque les souris dansent, il n'est pas toujours facile de les attraper.

En rapport avec l'intelligence, nous trouvons trace également de quelques expressions relatives à l'expérience, à savoir ces connaissances acquises par une longue pratique et l'observation. Dans un certain sens, nous pourrions parler aussi de sagesse, cette fameuse qualité qui nous permet de faire preuve d'un jugement droit, averti, dans nos actions et prises de décision. D'une telle personne, expérimentée et sage, les Tchèques affirmeront parfois qu'elle « n'est pas d'aujourd'hui » - « ten není dnešní », ou d'hier « není včerejší », ou encore qu'elle « sait quelle heure il est » - « ví, kolik (hodin) bije ». Deux expressions que l'on pourrait comparer en français à « ne pas être né de la dernière pluie » et dans lesquelles on retrouve bien la notion de temps, le temps indispensable si l'on veut acquérir progressivement, lentement comme le tempos qui passe, expérience et sagesse.

Enfin, terminons avec toute une série d'expressions certes relatives à une certaine forme d'intelligence, mais difficiles à ranger sous une qualité bien précise, comme, par exemple, « zná jméno houbám » - « il connaît le nom des champignons », « má v jednom prstě víc než jiný v celém těle », « il en a plus dans un doigt que d'autres dans tout le corps », ou encore « má víc rozumu v patě než ty v hlavě » - « il en a plus dans le talon que toi dans la tête », et « může rozum prodávat », soit « il peut vendre de l'intelligence » ou « il en a à revendre ». Et puis, bien entendu, tous ceux qui en ont un minimum dans la tête « savent compter au moins jusqu'à cinq » - « umí víc než do pěti počítat » et même « comprennent le noir et le blanc » - « černému i bílému rozumí ».

Et puisque nous sommes désormais capables de différencier le noir du blanc et même de les comprendre, nous pouvons refermer ce « Tchèque du bout de la langue » consacré à quelques expressions, plus ou moins courantes et employées, relatives à l'intelligence et à certaines de ses formes. En attendant d'aborder un nouveau sujet dès la semaine prochaine, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !