Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

28 octobre, jour de fête nationale pour la fondation de l'Etat tchécoslovaque indépendant

La République tchèque a célébré, dimanche, la fête nationale qui marquait cette année le 89e anniversaire de la fondation de la Première République tchécoslovaque, Etat indépendant des Tchèques et des Slovaques. Des célébrations officielles se sont tenues partout dans le pays et ont culminé le soir avec la remise des décorations par le président de la République, Vaclav Klaus, au Château de Prague. Dans la matinée, le chef de l'Etat a déposé comme de tradition une gerbe de fleurs sur la tombe de Tomas Garrigue Masaryk, premier président tchécoslovaque, au cimetière de Lany, près de Prague. Vaclav Klaus en a ensuite fait de même au Monument aux légionnaires tchécoslovaques, morts pendant la Première Guerre mondiale. Dans les régions, l'entrée dans les musées, galeries et autres institutions culturelles était gratuite, tout comme au Musée national à Prague. Les sièges des deux chambres du Parlement étaient également exceptionnellement ouverts au public.

La présidente de la Fédération tchèque des combattants pour la liberté redoute la montée du néofascisme et du néonazisme dans le pays

Dans un discours prononcé, dimanche, au Panthéon du Musée national, à Prague, à l'occasion du 89e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie, la présidente de la Fédération tchèque des combattants pour la liberté, Andela Dvorakova, a fait part de ses craintes face à la montée du néofascisme et du néonazisme. Un danger dont l'Union européenne a pris conscience, estime-t-elle. « Et c'est pourquoi l'UE réclame un renforcement de l'identité nationale. Chez nous, cependant, toute manifestation de fierté nationale est qualifiée de nationalisme ou de chauvinisme », s'est justifiée Andela Dvorakova, en expliquant que la mise en avant de valeurs comme l'héroïsme, le courage, les connaissances et ce qu'elle désigne comme « la défense de la vérité historique » irritait la société tchèque.

La commission de travail pour la Bibliothèque nationale s'est réunie pour la première fois

La direction de la commission chargée de trouver une solution à l'impasse dans laquelle se trouve actuellement le projet de la Bibliothèque nationale s'est réunie pour la première fois samedi. La commission a notamment adopté la composition des différents groupes de travail. Le maire de Prague, Pavel Bem, le directeur de la Bibliothèque nationale, Vlastimil Jezek, ou encore le vice-ministre de la Culture, Frantisek Mikes, ont notamment pris part à cette réunion. L'architecte tchéco-britannique Jan Kaplicky, auteur du projet vainqueur de l'appel d'offres, n'était, lui, en revanche, pas présent. Rappelons qu'une nouvelle Bibliothèque nationale devrait être construite sur l'esplanade de Letna, à Prague, mais que sa réalisation, prévue pour 2011, a été remise en cause par la mairie et le gouvernement.

Débat sur l'avenir énergétique du pays

Le gouvernement doit adopter des mesures permettant la construction dès 2008 de nouvelles sources d'énergie, et ce afin que d'ici à 2020 la balance entre l'offre et la demande d'électricité soit équilibrée. Tel est l'avis de Vladimir Dlouhy, membre de la commission gouvernementale indépendante, invité du débat politique hebdomadaire diffusé par la Télévision tchèque. Selon lui, la République tchèque ne pourra pas se passer à long terme de l'énergie nucléaire ou alors devra revoir les limites des zones d'extraction de lignite. Le leader du Parti des Verts et ministre de l'Environnement, Martin Bursik, a réagi à ces propos en affirmant que le pays produisait actuellement plus d'énergie qu'il n'en aura besoin d'ici dix à quinze ans. Il s'est prononcé en faveur d'économies d'énergie et d'une augmentation de la part des sources renouvelables.

L'horloge astronomique de la place de la Vieille-Ville n'est passée à l'heure d'hiver qu'à 9H00

Tandis que les Tchèques sont passés de l'heure d'été à l'heure d'hiver à 3 heures dans la nuit de samedi à dimanche, l'horloge astronomique médiévale située sur la place de la Vieille-Ville à Prague a, elle, continué à indiquer l'heure d'été jusqu'à 9 heures du matin, et ce en raison du défilé des douze apôtres que les visiteurs peuvent admirer pour la première fois à 9 heures. Le réglage de l'horloge n'étant pas automatique, l'horloger attend donc la première sortie des apôtres pour régler les uns après les autres les différents éléments qui composent l'horloge.

Fin de l'exposition controversée « Bodies » à Prague

L'exposition intitulée « Bodies » s'est achevée, dimanche, après avoir été ouverte pendant cinq mois au public dans la grande salle du Lucerna, à Prague. Si l'importante fréquentation a satisfait les organisateurs, qui ont prolongé la durée de l'exposition d'un mois, ils n'ont toutefois encore communiqué aucun chiffre sur le nombre total de visiteurs. L'exposition a offert la possibilité d'observer différents cadavres de corps humains conservés par « plastination », un processus qui permet de conserver le corps humain en remplaçant les fluides corporels par des polymères de plastique. Si l'exposition, dont la prochaine station sera Barcelone, permet, selon ses défenseurs, de découvrir les secrets de l'anatomie humaine, elle a également provoqué beaucoup de remous d'ordre éthique.

Football : 11e journée du championnat de République tchèque

La majorité des matches de la 11e journée de la Gambrinus Liga, le championnat de République tchèque de football, ont été disputés ce week-end. Devant son public, le Sparta Prague, avec le Français Ludovic Sylvestre titulaire, a disposé de Kladno (4-1). Une victoire qui permet au champion en titre de se retrouver à la troisième place au classement, à cinq points du leader, le Slavia Prague, qui se déplacera à Liberec, lundi soir. Dans les autres matches, Teplice, deuxième au classement, a battu à domicile les Pragois de Viktoria Zizkov (4-1), tandis que les Bohemians de Prague sont difficilement venus à bout de Most (1-0), autre équipe de bas de tableau, et Brno de Ceske Budejovice (2-1)

Météo

Après un week-end essentiellement nuageux malgré de belles éclaircies dans l'après-midi de dimanche, c'est un temps variable qui règne sur l'ensemble du territoire, lundi, jour de la fête des Silvie, selon le calendrier local. Après quelques brumes matinales, le soleil se montre un peu plus présent que les jours précédents et entraîne une légère hausse des températures qui se situent entre 0° C et 7° C pour les minimales et entre 10° C et 14° C pour les maximales.