Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Le Parti des Verts tchèque demande la démission du vice-premier ministre Jiri Cunek

Le Parti des Verts, un des trois membres de la coalition gouvernementale tchèque, exige la démission du vice-premier ministre et ministre de l'Aménagement du Territoire, Jiri Cunek. Au cas où Jiri Cunek ne présenterait pas lui-même sa démission, il devraient être révoqué par le Premier ministre Mirek Topolanek. Une déclaration du président du Parti des Verts, Martin Bursik, à l'issue de la réunion du Conseil national du Parti. Jiri Cunek figure dans une affaire de corruption et sa position au sein du cabinet Topolanek a été encore affaiblie récemment par ses propos controversés à l'adresse de la minorité rom.

Martin Stropnicky élu vice-président du Conseil national du Parti des Verts

Matej Stropnicky, un des plus grands critiques du président du Parti des Verts tchèque Martin Bursik, a été élu vice-président du Conseil national des Verts tchèques. Lors du dernier congrès du Parti des Verts Matej Stropnicky a reproché à Martin Bursik d'avoir centralisé le pouvoir ce qui devait se manifester, d'après le critique, lors des négociations sur le formation du gouvernement. Le Conseil national n'est pas identique avec le bureau politique du parti. C'est l'organe suprême du Parti des Verts dans les périodes entre les congrès et compte 60 membres.

L'évêque protestant Karel Bican suspendu de l'exercice de ses fonctions

L'Eglise tchécoslovaque hussite a suspendu de l'exercice de ses fonctions son évêque Karel Bican jusqu'à la fin de la procédure disciplinaire qui avait été ouverte contre lui. Une déclaration du chef de l'office ecclésiastique Jiri Vanicek. Cette décision du Conseil central de l'Eglise a été initiée par son comité disciplinaire. L'évêque Karel Bican, qui est marié, aurait fait des propositions sexuelles à un jeune homme qu'il aidait après son retour de prison. Déjà en mars dernier le rassemblement de diocèse de cette Eglise protestante a tenté de révoquer Karel Bican mais le projet n'a pas obtenu les 60% des voix nécessaires.

Vaclav Havel a signé à Paris son dernier livre

L'ancien président tchèque Vaclav Havel a signé à Paris la traduction française de son livre « A vrai dire ». Il était attendu dans la librairie « Compagnie » au Quartier Latin par de nombreux lecteurs qui sont venus pour le voir et pour lui faire signer aussi d'autres livres de sa plume parus en France. Parmi eux il y a avait également des Tchèques vivant en Paris. Le livre est basé sur un entretien que Vaclav Havel a accordé en 2006 au journaliste Karel Hvizdala. Il est paru aux Editions de l'Aube et a été traduit en français par Jan Rubes.

Arrestation à Prague d'un boss israélien du trafic de la drogue

Les agents de la Centrale nationale anti-drogue en commun avec l'unité d'intervention rapide ont écroué à Prague un ressortissant israélien qui aurait organisé le trafic de drogues vers l'Amérique du Nord, l'Espagne et l'Australie. Un mandat d'arrêt contre cet Israélien de cinquante ans avait été déjà lancé par l'Agence américaine de lutte contre les drogues (DEA). Selon la chaîne de télévisions privée NOVA il s'agirait d'un des boss les plus dangereux du trafic de la drogue dans le monde.

Les Pragois ont rejeté dans un référendum le monument de Sigmund Freud

Le référendum sur l'érection à Prague d'un monument du père de la psychanalyse Sigmund Freud a apporté un résultat négatif. Trois quarts des participants ont rejeté ce projet. La statue de Sigmund Freud devait être érigée sur une petite place dans la Vieille ville de Prague. L`intérêt des habitants du quartier pour le référendum était cependant trop faible : 5,7 % des électeurs légitime ont participé au vote. Malgré cette faible participation le maire du 1er arrondissement de Prague, Petr Hejma, a promis de défendre le résultat du référendum au niveau municipal.

Rencontre des « bérets bleus » à Cesky Krumlov

Quelques 200 anciens membres des forces de la paix, « les bérets bleus », se sont réunis, ce samedi dans la ville de Cesky Krumlov en Bohême du Sud. Leur réunion a eu lieu dans un endroit où ils se préparaient pour leurs missions. Ils ont fêté le 15e anniversaire de la première mission d'une unité d'élite tchèque à l'étranger, unité qui avait été envoyée en avril 1992 dans l'ancienne Yougoslavie dans le cadre de la mission UNPROFOR. Selon Tibor Horvat de l'Organisation des vétérans de guerre de République tchèque l'objectif de cette rencontre à Cesky Krumlov a été de rappeler l'importance des unités tchèques ayant opéré à l'étranger et la tradition des « bérets bleus ».

La Journée internationale des monuments et des sites historiques à Ceske Budejovice

Dans le cadre de la Journée internationale des monuments et des sites historiques on a ouvert de nombreux monuments normalement inaccessibles au public. Les amateurs d'histoire ont pu visiter 13 maisons historiques et compris l'Hôtel de ville. On a ouvert des salles officielles de l'Hôtel de ville mais aussi le bureau du maire et d'autres locaux. Le public a pu voir également le jardin épiscopal, très apprécié par les visiteurs, et les tours faisant partie des remparts historiques de la ville de Ceske Budejovice. L'entrée dans tous ces monuments a été libre.

Les records de températures en Bohême

Le record de température a été battu pour la deuxième fois déjà au cours de ces derniers jours dans la ville de Plzen en Bohême de l'Ouest. Vendredi, la température dans la ville a atteint 24,9 degrés et, dans l'après-midi de ce samedi, le thermomètre est monté jusqu'à 25,9 degrés. Jusqu'à présent, la température maximale enregistrée en 1981 dans la région, n'a atteint que 23,5 degrés. Dans la ville de Ceske Budejovice, la température a atteint 24 degrés mais le record de 1939, 27 degrés, n'a pas été battu.

Météo

Ce dimanche, fête de tous les Vincenc (Vincent) selon le calendrier tchèque, le ciel en Tchéquie sera clair à variable et les températures diurnes se situeront de 21 à 25 degrés. Le beau temps et les températures élevées pour la saison devraient se maintenir jusqu'à mardi prochain.