Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque et la Déclaration de Berlin

La République tchèque ne veut pas que la prochaine Déclaration de Berlin fasse mention de l'an 2009 comme de la date limite de ratification du Traité constitutionnel européen, pour que ce thème n'ombrage pas la présidence tchèque de l'Union européenne, au cours du premier semestre de l'an 2009. Une déclaration du délégué tchèque chargé des négociations sur la Constitution européenne, Jan Zahradil, faite une semaine avant le sommet de l'UE qui adoptera, le 25 mars, la Déclaration de Berlin pour le 50e anniversaire du traité de Rome. La République tchèque sera représentée à ce sommet par le président Vaclav Klaus.

Visite à Prague du chef de la diplomatie slovaque

Des sujets européens, ceux de la sécurité internationale et une coopération en vue de l'abolition de visas américains étaient au menu d'une rencontre des chefs de la diplomatie tchèque et slovaque à Prague, respectivement Karel Schwarzenberg et Jan Kubis. Mardi dernier, le Congrès américain a fait un premier pas vers la suppression des visas pour les Tchèques et les Slovaques. A Prague, Jan Kubis a eu aussi des conversations avec le Premier ministre Mirek Topolanek et il a inauguré une exposition consacrée à Milan Hodza qui était le premier Slovaque à devenir chef du gouvernement tchécoslovaque, il y a de cela 70 ans.

Les députés ont donné leur feu vert à la création de l'Institut de la mémoire

Un incident à la Chambre des députés a marqué l'examen du projet de loi sur la création de l'Institut de la mémoire - une institution examinant les crimes du communisme et ceux de la période d'occupation nazie. Après 4 heures de débat houleux et une opposition des députés de gauche, la Chambre a donné son feu vert à ce projet. A un moment donné, la séance a dû être suspendue. Du haut de la galerie réservée aux visiteurs est tombé sur les bancs de députés un paquet d'imprimés avec un photomontage des portraits de Lénine et Paroubek et un texte critiquant le chef des sociaux-démocrates Jiri Paroubek pour être un allié des communistes.

Une cellule symbolique en signe de solidarité avec les dissidents cubains

Pour la quatrième fois cette année, une cellule symbolique a été installée sur la place Venceslas à Prague, en signe de solidarité avec les dissidents cubains. Des personnalités de la vie culturelle et politique se sont laissés incarcérer à tour de rôle dans cette cellule pour soutenir 75 dissidents cubains condamnés en mars 2003 à de lourdes peines d'emprisonnement. Des femmes de la « Charte 77 » sont venues soutenir, pour leur part, les dames en blanc - épouses et amies des prisonniers politiques cubains. Un défilé a clôturé la manifestation organisée par l'ONG L'homme en détresse.

La direction du parti chrétien-démocrate a soutenu son chef, Jiri Cunek, trempé dans une affaire de corruption

Malgré une pression croissante sur la démission du chef des démocrates chrétiens, Jiri Cunek, trempé dans une affaire de corruption, ce dernier refuse de quitter ses fonctions de vice-premier ministre et de ministre de l'Aménagement du territoire, prônant son innocence. A la conférence nationale du parti chrétien-démocrate réunie ce vendredi, la direction du parti a exprimé le plein soutien à son président. Les soupçons de corruption datent de 2002 lorsque Jiri Cunek était le maire de la ville de Vsetin.

La loi sur le bruit fait défaut en Tchéquie

La République tchèque n'a pas encore adopté la loi sur le bruit, bien que la Commission européenne ait constaté, en 2005, que cette loi faisait toujours défaut. D'après le président de l'Observatoire national du bruit, les arrêtés du ministère de la Santé ne peuvent pas se substituer d'une manière satisfaisante à cette loi. La République tchèque risque donc des sanctions de la Cour européenne de justice, estime-t-il. Selon des spécialistes, près de 15% des Tchèques sont exposés aux effets du bruit excessif, notamment dans des grandes villes.

Vaclav Havel s'est confié de son estime pour le philosophe Pavel Safarik

L'ancien président Vaclav Havel a pris part à une conférence tenue à Brno et consacrée à Pavel Safarik, philosophe oublié, décédé en 1992. Non seulement Vaclav Havel, mais beaucoup d'intellectuels se réfèrent du legs de ce penseur qui était interdit de publication et que seul un cercle restreint de dissident connaissait, sous le régime communiste, et auquel Vaclav Havel a décerné, en 1990, l'ordre Tomas Garrigue Masaryk.

Les syndicats contre les licenciements de fonctionnaires

Les syndicats ne sont pas d'accord avec le licenciement prévu des fonctionnaires. D'ici à 2010, le cabinet de droite de Mirek Topolanek veut amincir l'appareil de fonctionnaires dans l'administration publique de 3% d'employés, annuellement, soit près de 13 800 postes. Les syndicats mettent en garde devant les départs des policiers, sapeurs pompiers ou des enseignants. Il s'agit, selon eux, d'une tentative de régler par des licenciements massifs le déficit des finances publiques.

La centrale nucléaire de Dukovany sera hors service

Le deuxième bloc de la centrale nucléaire de Dukovany, en Moravie du sud, sera hors service, pendant les 30 prochains jours, en raison du changement du combustible et du contrôle régulier des installations. En automne prochain, la production de l'énergie s'arrêtera dans cette centrale pour plus de deux mois, à cause des travaux de modernisation du premier bloc. La centrale produit environ 15% de la production globale de l'énergie électrique en Tchéquie.

Accroissement des exportations tchèques vers l'Irak

Les exportations tchèques en Irak ne cessent d'augmenter : malgré une situation de sécurité tendue, elles ont augmenté de plus de 4 fois, depuis 2003, portant le chiffre à 20 millions de dollars, au cours de l'année écoulée. D'importants contrats ont été passés ces derniers mois par les firmes tchèques. Par contre, la participation tchèque à la reconstruction d'après-guerre de l'Irak financée notamment par les Etats-Unis est faible. Quant au gouvernement tchèque, il a débloqué 26 millions de couronnes au projet d'aide apportée à l'Irak dans les années 2005 - 2006.

Météo

Après une semaine ensoleillée, des courants plus froids affecteront le pays dès ce week-end. Un vent fort, des chutes de neige en montagne et des températures variant autour de 6 degrés sont prévus pour samedi jour de fête de tous les Vlastimil.