Infos

r_2100x1400_radio_praha.png

Discours traditionnel du Président de la République Vaclav Klaus : « La situation politique en Tchéquie ressemble dans une certaine mesure à une guerre civique froide. »

Dans son discours traditionnel du Jour de l'An le président de la République Vaclav Klaus a fait d'abord un court bilan critique de la situation politique dans le pays : « Le résultat des dernières élections a démontré que la moitié de la population tchèque désire le changement fondamental et profond, tandis que l'autre moitié le craint. Les forces de la droite et celles de la gauche sont pratiquement égales. Dans la première moitié de l'année dernière le gouvernement a été paralysé par l'approche des élections, dans la seconde moitié il ne disposait pas du mandat de la Chambre des députés. Dans les deux cas le pays n'a pas été vraiment gouverné. »

Malgré sa volonté de contribuer à la recherche d'une issue de cette impasse, le Président se déclare limité dans ses efforts par les principes de la démocratie et de la transparence. Cette issue il faut la chercher avant tout, selon ses paroles, dans un accord constructif des partis politiques: «La rivalité sans compromis des conceptions, des idées et des programmes politiques surtout avant les élections est indispensable pour la démocratie, mais ne doit pas dégénérer en une guerre civique froide à laquelle ressemble dans une certaine mesure la situation actuelle chez nous. »

Le Président a évoqué aussi les réformes dont la réalisation est de plus en plus urgente. A son avis il faut réduire le rôle de l'Etat dans la vie de ses habitants qui génère la croissance de la dette nationale. Selon Vaclav Klaus, malgré une situation économique relativement bonne, nous nous sommes habitués à nous endetter et cette tendance devient dangereuse notamment dans les finances publiques, dans le système social et dans la santé publique. Vaclav Klaus n'a pas oublié dans son discours l'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne tout en soulignant que ces nouveaux adhérents ne devraient pas être considérés comme des pays de la seconde catégorie. Il n'a pas manqué de critiquer certains aspects de l'Union européenne qui à son avis, d'une part abat les barrières entre les peuples, mais d'autres part nous organise, nous contrôle et nous limite trop. Et le président d'exhorter à la vigilance face aux tendances de rouvrir le débat sur la Constitution européenne. Il s'est prononcé aussi pour l'engagement de la République tchèque dans les forces internationales opérant dans les foyers de tension dans le monde. A son avis il faut poursuivre ces activités, dans une mesure raisonnable, aussi dans l'avenir. Pour terminer Vaclav Klaus a appelé ses concitoyens à ne pas être indifférents face aux problèmes de la société et des gens en difficulté, notamment à la désintégration de la famille traditionnelle et à la situation des gens âgés.

Réactions au discours du Président de la République

Le discours présidentiel a déjà suscité les premières réactions sur la scène politique tchèque. Le Premier ministre Mirek Topolanek partage les idées principales exprimées par le Président. De même le chef de la Social-démocratie et ancien Premier ministre Jiri Paroubek est en principe d'accord avec les conclusions du Président concernant la situation politique intérieure de République tchèque mais il ne partage pas ses vues sur la politique étrangère. Quant au chef du Parti des Verts Martin Bursik il s'est montré très critique notamment vis-à-vis des opinions du Président sur l'Union européenne.

Les festivités du Réveillon de la Saint-Sylvestre et leurs conséquences

La République tchèque à sa capitale ont accueilli la Nouvelle année par des rassemblements spontanés sur des places publiques et par des feux d'artifices. A Prague on s'est rassemblé surtout sur la Place Venceslas et sur la Place de la Vieille-Ville. Parmi les fêtards il y avait quelques 150 000 touristes donc beaucoup de francophones. Les festivités du Réveillon de la Saint-Sylvestre ne sont pas restées sans conséquences dans de nombreuses villes et villages tchèques. Les pompiers ont été obligés d'intervenir très souvent et on a enregistré au total 99 incendies dont la majorité provoquée par une manipulation irresponsable d'engins pyrotechniques. La nuit de la Saint-Sylvestre a été très difficile aussi pour les ambulanciers du Service médical urgence de Prague. Obligés d'intervenir dans 273 cas, ils considèrent la nuit de la Saint-Sylvestre comme la pire des cinq dernières années. La majorité de ces incidents a été due à la consommation immodérée d'alcool.

Le premier bébé tchèque de l'année 2007

Le premier bébé né en République tchèque au début de l'année 2007 est né cinq secondes après minuit dans un hôpital de Vyskov en Moravie. Il s'agit d'un garçon qui s'appelle René Kolegar. L'enfant pèse 3280 grammes et mesure 49 centimètres.

Perspectives de l'économie tchèque en 2007

L'économie tchèque continuera de prospérer aussi en 2007 mais la croissance économique se ralentira et atteindra un peu moins de 5 %. Telles sont les opinions de plusieurs analystes interrogés par l'agence de presse CTK. Selon ces spécialistes les salaires augmenteront plus rapidement que l'inflation et le taux de chômage continuera probablement de baisser.

La Philharmonie tchèque a présenté le concert traditionnel de la Saint-Sylvestre

Le concert donné traditionnellement à la Saint-Sylvestre à Prague par l'Orchestre philharmonique tchèque a été entièrement consacré, cette fois-ci, à la musique de George Gershwin. La Rhapsody in Blue et d'autres oeuvres de ce compositeur marquées par le jazz ont été interprétées par cet orchestre prestigieux placé sous direction de Zdenek Macal avec le concours du pianiste américain Jeffrey Swann.

Record de température à Prague

La Nouvelle année a apporté en République tchèque un important réchauffement. La température à Prague a atteint, ce lundi à 14 heures, 12,5 degrés. C'est est un record dépassant d'un dixième de degrés les plus hautes températures enregistrées à cette date en 1860 et 1921. Le temps relativement chaud doit persister en République tchèque encore pendant toute cette semaine.

Météo

Ce mardi, fête de toutes les Karina selon le calendrier tchèque, le ciel en Tchéquie sera variable à nuageux avec quelques averses éparses de pluie mêlée de neige. Il neigera en montagne. Les températures diurnes se situeront entre 1 et 5 degrés.