Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

La Poste tchèque prévoit de licencier un dixième de ses employés d’ici à 2025

Česká pošta (La Poste tchèque) devrait licencier près de 3 400 personnes, soit un peu plus de 10% de ses employés, d’ici à dix ans. Cette restructuration s’inscrit dans le cadre du projet « Pošta Partner », qui prévoit le transfert de deux tiers des bureaux de poste existants à différents partenaires. L’information a été publiée par le quotidien Mladá fronta dnes, qui se base sur des informations communiquées par le ministère de l’Intérieur. Selon le journal, environ 15% des employés licenciés devraient être réembauchés par les institutions partenaires du projet qui prendront le relais de la Poste pour assurer ses services, par exemple les mairies ou les commerçants. Le projet « Pošta Partner » doit permettre à la Poste tchèque, société publique qui est un des plus grands employeurs en République tchèque et possède actuellement plus de 1 000 bureaux déficitaires, de réaliser plusieurs centaines de millions d’économies.

L’Armée tchèque restera en Afghanistan y compris après 2016

La République tchèque prévoit de poursuivre son engagement militaire en Afghanistan y compris après 2016 et la fin de la mission de l’armée américaine. C’est ce qu’a confirmé le Premier ministre, Bohuslav Sobotka, au secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, en visite en République tchèque ces mercredi et jeudi. L’armée tchèque est présente en Afghanistan depuis 2002, et ce dans le cadre de l’opération menée par l’alliance de la Force d’assistance et de sécurité de l’OTAN (ISAF). Début septembre, 281 soldats opéraient dans un pays considéré, au même titre que le Mali, le Sinaï, le Proche-Orient et les Balkans, comme un des cinq pays et régions prioritaires dans le cadre du plan de participation de l’Armée tchèque aux missions à l’étranger pour 2015 et 2016. Par ailleurs, Bohuslav Sobotka a rappelé que pour la première fois ces dernières années, une augmentation du budget alloué au ministère de la Défense était prévue.

L'Eglise catholique s'apprête à lancer un site pour aider les réfugiés

L'Eglise catholique souhaite lancer d'ici le 24 septembre un site internet destiné à répertorier les actions d'aide aux réfugiés. C'est ce qu'a annoncé ce jeudi la direction de la Conférence épiscopale tchèque (ČBK) qui appelle les paroisses et les associations caritatives à se mobiliser et à utiliser cette plate-forme. Reprenant le récent appel du pape François à ce que chaque paroisse européenne accueille au moins une famille de réfugiés, la Conférence épiscopale tchèque assure de nouveau "être prête à se joindre à l'aide pour ces gens forcés de quitter leur foyer". Elle demande également à ne pas céder à la peur et au discours des extrémistes.

70% des Tchèques sont opposés à la démolition de communes en raison de l’extraction de charbon

Sept Tchèques sur dix sont contre l’éventuelle démolition de communes entières afin de permettre l’exploitation de nouvelles mines de charbon. Le dernier sondage réalisé à l’échelle nationale sur le sujet par l’agence Ipsos, dont les résultats ont été publiés ce jeudi, confirme que l’avis de la majorité des Tchèques n’a pas changé en l’espace d’un an. Seuls 14% des personnes interrogées se prononcent en faveur du rasage des communes concernées qui se trouvent en Bohême du Nord. Ce jeudi, le ministre des Finances, Andrej Babiš, et le ministre de l’Environnement, Richard Brabec, effectuent justement une visite dans la région minière de Most pour discuter avec les maires de Litvínov et de Horní Jiřetín, de la suppression des limites d’extraction, sujet sur lequel aucune décision n’a encore été prise par le gouvernement.

Etude : des milliards de couronnes de dégâts écologiques en cas de suppression des limites d'extraction du charbon à Bílina

La suppression des limites à l'exploitation du lignite à la mine de Bílina, au nord de la Bohême, aurait des conséquences sur l'environnement et sur la santé humaine qui pourraient coûter plus de 24 milliards de couronnes, environ 890 millions d'euros, à la société tchèque. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par des scientifiques de l'Université Charles et mise à disposition du ministère de l'Industrie et du Commerce. Ces conséquences sont liées à l'extraction du charbon et à son exploitation dans des centrales électriques. Si les limites à l'extraction, décidées par le gouvernement tchécoslovaque en 1991, sont laissées en l'état, les retombées pour la société tchèque se chiffreraient à 10 milliards de couronnes (370 millions d'euros). La société énergétique ČEZ, propriétaire de la mine, conteste l'étude en indiquant que la valeur du lignite à extraire est bien supérieure aux externalités négatives. Pour le parti des verts et les communes concernées, telles que Horní Jiřetín, c'est au contraire un argument supplémentaire contre la révision des limites d'extraction.

Unipetrol lance un investissement pétrochimique record en République tchèque

Le groupe pétrochimique Unipetrol a conclu un contrat avec la société Technip Italy portant sur la construction de nouvelles unités de production de polyéthylène sur le site de Chempark Záluží, situé près de Litvínov, au nord de la Bohême. La valeur du contrat est de 5,76 milliards de couronnes, environ 210 millions d'euros, et l'investissement pourrait au total atteindre la somme de 8,5 milliards de couronnes, 310 millions d'euros. La construction, qui doit mobiliser jusqu'à 1000 travailleurs, devrait être achevée à la mi-2018. Marek Świtajewski, directeur général d'Unipetrol, société d'origine tchèque qui fait partie depuis 2005 du groupe polonais PKN Orlen, parle du plus important investissement jamais réalisé en République tchèque dans le domaine de la pétrochimie.

Un site internet pour aider les étrangers à apprendre le tchèque

L'Université Masaryk de Brno lance un site internet pour aider les étrangers à apprendre la langue tchèque. Ce site, mluvtecesky.net, disponible en anglais, allemand, polonais et slovaque, offre des cours gratuits pour acquérir les niveaux A1 et A2 ainsi que des informations utiles sur la République tchèque. Recteur adjoint de l'Université Masaryk, Ivan Malý a expliqué ce jeudi que 19% des étudiants de son établissement sont des étrangers dont le séjour en Tchéquie serait facilité par l'acquisition d'une connaissance de base du tchèque. Libor Štěpánek, le directeur du Centre d'enseignement des langues, a pour sa part indiqué que les cours étaient pensés pour être adaptés à l'apprenant sans égard à son âge ou à son niveau préalable en tchèque.

Le ministère des Transports met de l'argent sur la table pour le centre de logistique de Galileo

Le ministère des Transports se dit prêt à engager 6,7 millions d'euros par an pour le centre de logistique du programme Galileo, le système de positionnement par satellites européen, qui pourrait être construit près d'Ústí nad Labem, au nord de la Bohême. Cette proposition, issue de négociations avec le ministère de l'Environnement et en accord avec celui des Finances, doit être étudiée par le gouvernement dans le cadre du projet de budget pour 2016. Cette annonce se veut un signal envoyé à la Commission européenne qui doit prochainement choisir le site pour ce centre entre le projet tchèque et un autre en Belgique. Porte-parole du ministère des Transports, Tomáš Neřold a ainsi déclaré que la République tchèque devait montrer qu'elle était en mesure d'assurer le financement de ce site pour les vingt années à venir.

Olomouc : des bus électriques à l'essai

La ville d'Olomouc, métropole historique de la Moravie, teste à partir de ce jeudi des bus électriques de type SOR EBN 8. Vladimír Menšík, directeur de la société de transport en commun de la municipalité et homonyme d'un célèbre acteur, a indiqué que cette période d'essai durerait trois semaines. Il faudra selon lui plusieurs années avant de remplacer l'actuelle flottille fonctionnant au diesel. Ces bus électriques ne disposent en effet que d'une autonomie de 110 à 160 kilomètres, là où Vladimír Menšík attend une autonomie d'au moins 300 kilomètres. C'est une société tchèque, SOR Libchavy, qui fabrique ces véhicules. Elle a pour l'heure vendu 19 autobus électriques en Tchéquie, en Slovaquie, ainsi que dans d'autres pays européens.

Fin de soirée difficile pour l'international tchèque David Limberský

Le site idnes.cz rapporte que l'international tchèque, David Limberský, joueur de football évoluant au Viktoria Plzeň, a été appréhendé par la police dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir percuté un muret avec sa voiture de marque Bentley dans le quartier pragois de Smíchov. Porte-parole de la police, Iveta Martínková explique qu'après l'incident, qui s'est déroulé sous les yeux d'une patrouille de police, le défenseur de 31 ans a pris la fuite mais a finalement été arrêté. Il s'est avéré que le joueur avait 1,5 gramme d'alcool par litre de sang. Selon Iveta Martínková, David Limberský aurait menacé les policiers en indiquant "qu'ils allaient au devant de gros problèmes".

Météo

Soleil et nuages se disputent le haut de l'affiche ce vendredi, jour de la fête des Denisa. Seule la pluie éclipse parfois ce duel, en particulier sur la Bohême. Les températures vont de 16 à 20 °C pour les maximales.