Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

A Prague, Herman Van Rompuy et Bohuslav Sobotka s’entendent sur la nécessité de réduire la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis de la Russie

En visite à Prague ce mercredi, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy s’est entendu avec le Premier ministre Bohuslav Sobotka sur la nécessité de réduire la dépendance énergétique de l’Union européenne vis-à-vis de la Russie. Selon Herman Van Rompuy, la Commission européenne devrait présenter un plan allant dans ce sens d’ici au mois de juin. Dans le contexte de l’actualité en Ukraine, le président de l’UE a estimé que la dépendance énergétique de l’Europe était particulièrement problématique. Par ailleurs, il a indiqué que Bruxelles devait contribuer diplomatiquement mais aussi financièrement à la stabilisation de la situation en Ukraine afin que celle-ci soit stable et indépendante. Un accord avec le Fonds monétaire international devrait être trouvé pour y parvenir. Parmi les autres sujets de discussion entre le président de l’UE et le Premier ministre tchèque figurait également le paquet climatique. Bohuslav Sobotka a confirmé que Prague tenait à ce que chaque pays membre dispose d’une autonomie maximale dans la décision relative au choix des moyens de production d’énergie.

Bohuslav Sobotka : « la République tchèque n’a pas profité pleinement de son appartenance à l’UE »

La République tchèque n’est pas parvenue jusqu’à présent à tirer pleinement profit de sa qualité de membre de l’Union européenne. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre à l’occasion du forum économique consacré aux dix ans d’appartenance du pays à l’UE. « Il ne s’agit pas seulement des subventions européennes, a expliqué Bohuslav Sobotka. Il en va aussi de notre faculté à faire valoir notre vision et nos intérêts à l’échelle européenne. Cette faculté, nous ne l’avons pas eue ces dernières années et c’est quelque chose qu’il faut absolument changer. » Selon le Premier ministre, le gouvernement s’efforce de ramener la République tchèque dans le principal courant de l’intégration européenne.

Dix ans après l’adhésion, 28% des Tchèques sont contents d’être membres de l’UE

Comme neuf autres pays, la République tchèque célèbre ce jeudi le dixième anniversaire de son adhésion à l’Union européenne. A cette occasion, un sondage a été réalisé en avril par le Centre pour l’étude de l’opinion publique (CVVM) selon lequel 28% des Tchèques affirment être contents de l’appartenance de leur pays à l’UE. Il s’agit d’un chiffre légèrement supérieur à celui de l’année dernière (26%). Inversement, 31% des personnes interrogées indiquent ne pas être satisfaites (34% en 2012), tandis que 38% n’ont pas d’avis défini et restent neutres. Parallèlement, 53% des Tchèques ont répondu qu’ils se sentaient également être des citoyens européens, contrairement à 40% d’autres qui n’ont jamais eu ce sentiment.

Le tourisme au programme de la dernière journée de la visite du chef de la diplomatie tchèque en Chine

Le ministre des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, a achevé, ce mercredi, sa visite officielle de trois jours en Chine. Cette troisième journée a été marquée par une rencontre avec le président de l’Agence nationale chinoise du tourisme. La République tchèque entend devenir une destination privilégiée des touristes chinois. Le chef de la diplomatie tchèque a rappelé que l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre Pékin et Prague était à l’étude, que la procédure d’obtention de visas avait été simplifiée et qu’un film chinois fruit d’une coopération entre les deux pays sera bientôt tourné à Prague. Actuellement, près de 100 millions de Chinois voyagent chaque année en dehors des frontières de leur pays. En 2013, 165 000 d’entre eux ont visité la République tchèque, un chiffre en augmentation constante ces dernières années. Selon le directeur de l’agence nationale Czechtourism à Shanghai, les Chinois constituent la clientèle la plus dépensière à Prague après les Russes.

Drogues : les autorités tchèques et allemandes veulent lutter plus efficacement contre le trafic dans les régions frontalières

La République tchèque va adopter des mesures plus sévères pour lutter contre le trafic de drogue dans les régions frontalières. Selon le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec, la situation ne cesse de s’aggraver et les moyens mis en œuvre par la police sont insuffisants. La lutte va s’intensifier essentiellement sur les marchés, théâtre le plus fréquent de la distribution de pervitine, une méthamphétamine fabriquée et très prisée en République tchèque. Les autorités tchèques souhaitent également entamer des discussions avec le Vietnam afin que les délinquants vietnamiens purgent leurs peines dans leur pays d’origine. Ce mercredi, le ministre de l’Intérieur a rencontré son homologue bavarois. Récemment, l’Allemagne a fait savoir que le trafic et la consommation de pervitine constituait un problème de plus en plus important dans le pays.

Le gouvernement donne son feu vert à la prolongation de la mission au Mali

Le gouvernement a approuvé la prolongation de la mission des militaires tchèques au Mali jusqu’à la fin de l’année. L’Armée tchèque est présente au Mali depuis mars 2013, où elle coopère à la réalisation de la mission européenne EUTM de formation et de conseil des troupes locales. Sa mission devait s’achever en juin. Selon le vice-Premier ministre Pavel Bělobrádek, cette prolongation permet à la République tchèque non seulement de contribuer à la stabilisation de la situation au Mali mais aussi de respecter ses engagements vis-à-vis de l’Union européenne. Trente-huit Tchèques opérent actuellement à Bamako ou dans ses environs.

L’Indonésie demande des explications suite à l’intervention de la police dans une mosquée de Prague

Ce mardi, le ministère indonésien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur tchèque à Jakarta pour obtenir des explications concernant l’intervention policière dans une mosquée à Prague vendredi dernier. Pendant l’opération, plusieurs dizaines de personnes, qui se préparaient pour la prière du vendredi, ont été arrêtées, parmi lesquelles neuf diplomates et un étudiant indonésiens. Tout le monde a été relâché le même jour. Suite à cette intervention, la police a accusé un Tchèque de propagande raciste pour l’édition et la distribution d’un livre dont l’auteur serait une confrérie musulmane.

Le très controversé lobbyiste Roman Janoušek condamné à trois ans de prison

Le controversé lobbyiste Roman Janoušek a été condamné, ce mercredi, à trois ans de prison et cinq ans de suspension de permis de conduire par le Tribunal municipal de Prague. Homme d’affaires à la réputation sulfureuse pour ses relations avec le milieu politique à Prague, Roman Janoušek a été reconnu coupable d’avoir renversé volontairement une femme en mars 2012 alors qu’il tentait de prendre la fuite après être rentré avec son véhicule dans celui de la femme. Sortie de sa voiture, celle-ci avait alors été renversée par Roman Janoušek. Au moment de son arrestation, Roman Janoušek présentait un taux d’alcoolémie de 2,2 grammes. S’il a reconnu son erreur, Roman Janoušek, qui peut faire appel du verdict, affirme cependant qu’il n’avait pas vu la victime sur la route et ne l’a pas renversée volontairement. S’il avait été reconnu coupable de tentative de meurtre, comme le réclamait l’accusation, Roman Janoušek aurait pu être condamné à dix-huit ans de prison.

Ouverture au Château de Prague d'une exposition consacrée au photographe amateur František Dostál

Une exposition du photographe František Dostál a été ouverte au Château de Prague ce mercredi. Né en 1938 à Prague et employé pendant presque toute sa vie comme constructeur de machines-outils, František Dostál s’est consacré à la photographie comme amateur. Néanmoins, avec près de soixante-dix expositions et plus d’une vingtaine de recueils à son compte, il se range parmi les photographes tchèques les plus publiés. Ses œuvres sont caractéristiques pour leur mélange d'éléments disparates dans une seule image. Son cycle de photographies le plus connu, également exposé au Château de Prague, s’appelle « Les gens de l’été » et représente la culture du tramping en Tchécoslovaquie entre 1968 et 1990.

Hockey : le Lev Prague perd le 7e match décisif de la finale de la ligue eurasiatique KHL

Le Lev Praha (Lion Prague) n’a pas été sacré champion de la ligue continentale de hockey sur glace KHL. En effet, les Tchèques ont été battus par le Mettalurg Magnitogorsk (4-7), ce mercredi en Russie, dans le septième match décisif de la série de la finale des play-offs. Magnitogorsk l’emporte donc quatre victoires à trois. Fondé en 2012, le Lev Praha était le premier club non-russe à disputer la finale de la KHL, championnat eurasiatique disputé par vingt-huit équipes qui a remplacé, en 2008, l’ancienne Superliga russe. Après la célèbre ligue nord-américaine NHL, la KHL est considérée comme la deuxième meilleure compétition de clubs au monde.

Hockey : Jaromír Jágr renforce les Tchèques avant le Mondial

Jaromír Jágr participera au championnat du monde de hockey sur glace qui se tiendra du 9 au 25 mai à Minsk, en Biélorussie. L’attaquant vedette des Devils de New Jersey (42 ans), considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du hockey tchèque, a rejoint l’équipe nationale mardi. Dès ce jeudi, Jaromír Jágr sera aligné à Stockholm contre la Suède pour le premier des trois derniers matchs de préparation de la Reprezentace avant le début du Mondial. Candidate comme de tradition à une médaille après un tournoi olympique très décevant à Sotchi, la République tchèque fera son entrée en matière dans la compétition contre la Slovaquie le vendredi 9 mai. Dans un groupe de huit équipes, Jaromír Jágr et ses partenaires affronteront également la France le 20 mai.