Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Le président tchèque opposé à une intervention contre les séparatistes prorusses en Ukraine

Le président tchèque ne voit pas d’un bon œil l’intervention militaire contre les séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine. Selon Miloš Zeman, qui s’est exprimé sur le dossier par la voix de son porte-parole ce lundi, des négociations entre le gouvernement ukrainien et les représentants des régions russophones du pays doivent constituer la solution. Parallèlement, le chef de l’Etat a réfuté la thèse selon laquelle il serait favorable à une offensive de l’OTAN contre la Russie au cas où Moscou interviendrait militairement dans l’est de l’Ukraine. Miloš Zeman préférerait alors un renforcement de la présence militaire des troupes de l’Alliance atlantique aux frontières avec la Russie.

La situation en Ukraine : le ministre des Affaires étrangères demande plus de sanctions individuelles

En réaction aux dernières évolutions en Ukraine, le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek, demande que l’Union européenne élargisse la liste des personnes touchées par des sanctions individuelles. Il l’a déclaré ce lundi à Luxembourg avant la réunion avec ses homologues européens. Suite à l’annexion russe de la Crimée, l’UE a gelé les comptes et a interdit l’accès sur son territoire à plus de trente personnes de la Russie et de la Crimée. Lubomír Zaorálek considère que cela ne relève pas de la tâche des ministres de rallonger cette liste. En revanche, ils devraient charger la diplomatie européenne de proposer des noms concrets.

Une rencontre informelle des chefs d’Etat marquera le 5e anniversaire du Partenariat oriental

Lancé à Prague au moment de la présidence tchèque de l’Union européenne, le Partenariat oriental existe depuis cinq ans. Les présidents de l’Autriche, de la Pologne, de la Slovaquie, de la Hongrie, de l’Arménie, de la Géorgie et de la Moldavie se déplaceront à la capitale tchèque pour une rencontre informelle marquant cet anniversaire. Selon le porte-parole du chef de l’Etat tchèque, la participation d’un représentant de l’Ukraine n’a pas encore été confirmée. La réunion se tiendra sur deux jours, les 24 et 25 avril prochains. Le Partenariat oriental est une initiative de l’UE visant à renforcer des liens politiques, économiques et culturels avec six Etats est-européens.

La Cour suprême tchèque participe au projet pilote relatif à l’application du droit européen

La Cour suprême tchèque, membre du Réseau des présidents des Cours Suprêmes de l’Union européenne, a été sélectionnée pour prendre part à un projet pilote relatif à l’application du droit européen. Son objectif est d’améliorer l’échange des informations et d’expériences concernant l’application du droit de l’UE et de la jurisprudence communautaire et celle de la Cour européenne des droits de l’Homme. La nouveauté que propose ce groupe est un meilleur partage des différentes opinions des Cours suprêmes. A côté de la Cour suprême tchèque, la France, la Belgique, la Finlande, les Pays-Bas et l’Allemagne font partie de ce projet.

Violence, drogue, extrémisme et criminalité fiscale priorités du nouveau président de la police

La violence urbaine et la criminalité, la lutte contre les trafics de drogue, l’extrémisme tant de gauche que de droite ou encore la violence dans les stades de football : telles sont les priorités présentées, ce lundi, par le nouveau président de la police, Tomáš Tuhý. Celui-ci a été nommé samedi par le ministre de l’Intérieur, Milan Chovanec. Une équipe spéciale sera constituée également pour lutter contre la criminalité fiscale et la corruption. « L’ordre public est clairement une de mes priorités », a annoncé Tomáš Tuhý. En attendant, il a reconnu qu’il convenait tout d’abord de stabiliser la police notamment au niveau de sa direction. « Il y a eu de nombreux changements ces dernières années et la stabilisation de la police n’est pas un vain mot », a-t-il précisé.

Sénateur et maire de Přerov accusé de manipulation d’appels d’offre publics

Sénateur social-démocrate et maire de la ville de Přerov (Moravie), Jiří Lajtoch a été accusé de manipulation d’appels d’offre publics. Avec lui, trois autres élus (un social-démocrate, et deux membres du Parti civique démocrate ODS) et deux fonctionnaires sont visés. La police anti-corruption a demandé déjà trois fois de poursuivre en justice ce groupe mais cette requête a toujours été bloquée par le procureur d’Etat. Après son changement, au bout de trois ans d’enquêtes, la procédure judiciaire a pu finalement être lancée et l’accusation a été communiquée ce lundi. Depuis 2011, Jiří Lajtoch ne bénéficie pas de l’immunité parlementaire.

Premier « ombudsman » académique élu à l’université Palacký à Olomouc

Les étudiants de la Faculté de Philosophie à l’Université Palacký à Olomouc (Moravie) ont élu leur premier « ombudsman ». Le poste est analogue à celui du médiateur de la République et il s’agit de la première fonction de ce type dans une université en République tchèque. Ce poste non rémunéré et purement consultatif sera exercé par la professeur associée au département de sociologie, Andrea Preissová Krejčí, élue par 160 voix sur 419. Selon le vice-doyen de la faculté Ondřej Molnár, le médiateur aura un rôle à jouer au moment de la défaillance de l’appareil administratif. Les étudiants pourront s’adresser au médiateur en faisant face aux délais administratifs trop longs ou en cas de problèmes interpersonnels avec les pédagogues.

L’écrivain Jaroslav Rudiš, quatrième lauréat du prix littéraire d’Usedom

L’écrivain tchèque Jaroslav Rudiš a reçu, ce dimanche, le prix littéraire au festival du livre d’Usedom, organisé sur cette île allemande en mer Baltique. Le jury a apprécié l’apport de Jaroslav Rudiš au dialogue européen ainsi que l’humeur et l’ironie qui font partie intégrante de son œuvre. L’auteur de la bande dessinée Alois Nebel et de « La fin des punks à Helsinki » (traudits en français et en allemand) est le quatrième lauréat de ce prix et deuxième d’origine tchèque. Il y a trois ans, le prix a été décerné à l’écrivaine tchèque Radka Denemarková.

Ouverture à Prague d’une exposition en plein air retraçant les 10 ans de la République tchèque membre de l’UE

Une exposition en plein air présentant des photos grand format de l’agence de presse tchèque ČTK est ouverte ce lundi à Prague dans le cadre des différentes manifestations organisées à l’occasion du 10e anniversaire de l’adhésion de la République tchèque à l’Union européenne. Les photos exposées retracent les moments forts de la décennie écoulée depuis l’intégration de la République tchèque le 1er mai 2004. Organisée par la Représentation de la Commission européenne en République tchèque, l’exposition se tient jusqu’au 14 mai sur l’île de Kampa (U Sovových mlýnů), puis sur la piazzetta du Théâtre national du 15 mai au 20 juin. Elle sera ensuite transférée dans d’autres villes du pays durant tout le courant de l’année.

Sondage : la majorité des Tchèques accepterait la fermeture des magasins le dimanche et les jours fériés

Selon un sondage réalisé par la société de conseil KPMG, près de deux tiers des Tchèques accepteraient la fermeture des magasins le dimanche et les jours fériés. En revanche, un tel aménagement des horaires d’ouverture déplairait à 13% des répondants. Le repos dominical des employés des magasins recueille moins de soutien auprès des jeunes, des hommes et des habitants de Prague. Le sondage a été réalisé quelques jours avant la réunion du Sénat lors de laquelle les législateurs discuteront la possibilité de fermer les magasins les jours fériés. Selon le projet du sénateur social-démocrate František Bublan, la nouvelle réglementation ne concernerait pas les espaces inférieurs à 200 m2, des pharmacies, des stations-service ou des gars des transports.

Météo

Ce mardi, jour de fête des Anastázie et la nuit de la pleine lune, aucun changement n’est attendu sur le ciel tchèque lequel restera plutôt couvert accompagnée de la pluie intermittente. Les températures varient entre 7° C et 10° C pour les maximales. Le soleil se lève à 6 :09 et se couche à 19 :54.