Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Les Tchèques de Volhynie se tournent vers Miloš Zeman

Les Tchèques de Volhynie, une région du nord-ouest de l'Ukraine, inquiets de la situation dans ce pays, ont renouvellé leur demande d'aide à l'Etat tchèque afin de faciliter leur retour sur la terre de leurs ancêtres. Selon le site iDnes.cz, ils craignent qu'une guerre n'éclate entre la Russie et l'Ukraine ainsi qu'une détérioration de leur sécurité et de leurs conditions de vie. Cette fois-ci, les représentants de cette communauté ont décidé de s'adresser directement au chef de l'Etat tchèque, Miloš Zeman, plutôt qu'au gouvernement. Les Tchèques de Volhynie considère que le ministère des Affaires étrangères tchèque fait une mauvaise lecture de la situation. Après l'envoi d'une délégation chargée d'étudier leur demande de rapatriement, le chef de la diplomatie tchèque, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, avait en effet estimé que rien ne justifiait une réponse favorable. Environ 20 000 personnes d'origine tchèque vivraient en Ukraine.

Violences domestiques : les victimes manquent de confiance dans la police tchèque

Les femmes tchèques victimes de violences domestiques portent peu plainte auprès de la police. C'est le quotidien Lidové noviny qui publie cette information dans son édition de vendredi prenant appui sur une enquête internationale menée par l'Agence des droits fondamentaux de l'UE. Les résulats de cette enquête montrent un manque de confiance dans la police tchèque dans ce cadre. Seule la confiance en la police chypriote est plus faible parmi tous les pays de l'UE. Selon ce travail, environ une femme sur trois en République tchèque a été victime de violences sexuelles ou physiques au moins une fois dans leur vie, un chiffre proche de la moyenne européenne. 19% des victimes européennes ont porté plainte auprès de la police. En République tchèque, ce chiffre est divisé par deux.

Environnement : 70 villes tchèques participent à l'action "Une heure pour la planète"

Pour la quatrième année consécutive, de nombreuses villes de République tchèque, près de soixante-dix, participent à la manifestation mondiale "Une heure pour la planète", qui vise à sensibiliser la population à la problématique environnementale et notamment au gaspillage d'énergie. Ainsi, l'éclairage du Château de Prague, de la tour de Žižkov, de celle de la mairie d'Ostrava ou les systèmes d'éclairage public de nombreuses municipalités participantes seront éteints entre 20h30 et 21h30. Il s'agit de la septième édition d'une "Heure pour la planète", une manifestation créée en 2008 à l'initiative de l'organisation du Fonds mondial pour la nature (WWF) et qui devrait se dérouler dans 150 pays ce samedi.

Décès de Oldřich Škácha, le photographe officiel de Václav Havel

Le photographe Oldřich Škácha est décédé ce samedi à l'âge de 72 ans dans un hôpital pragois des suites d'une longue maladie. Il avait photographié les dissidents et était le photographe officiel de l'ancien président Václav Havel. Oldřich Škácha débute ses activités de photographe dans les années 1960 en collaborant par exemple avec les Studios Barrandov et les revues Svobodné slovo, Mladý svět et Květy. Après 1969, dans le contexte de la normalisation, le régime communiste lui interdit de travailler. Oldřich Škácha se rapproche alors de Václav Havel et de la dissidence.

La République tchèque passe à l'heure d'été dans la nuit de samedi à dimanche

La République tchèque, tout comme les autres pays de l'UE, passera ce dimanche 30 mars à 2 heures du matin à l'heure d'été: il faudra avancer les montres et les pendules d'une heure et afficher 3 heures. L'objectif de ce changement, en vigueur sept mois jusqu'au 27 octobre, est de réaliser des économies d'énergie. La mesure a cependant de nombreux opposants qui contestent sa pertinence face à cet objectif et estiment qu'elle a un impact négatif sur la santé. Selon l'agence de presse ČTK, les médecins et les psychologues s'accorderaient à dire qu'il faut une semaine pour s'habiter à ce changement d'heure. Celui-ci est appliqué en République tchèque depuis 1979. En 1996, il a été rallongé d'un mois pour se mettre au diapason de la pratique des autres pays européens.

Finances des partis politiques : bonne année 2013 pour les communistes

La plupart des partis politiques ont publié leurs comptes pour l'année 2013 et ce sont les communistes qui s'en sortent le mieux avec un bénéfice de près de 84 millions de couronnes (environ 3 millions d'euros). Les sociaux-démocrates, forts de leurs bons résultats aux élections législatives, sont également dans le vert mais font tout de même deux fois moins bien que leurs collègues communistes. A l'inverse, le parti SPOZ, soutenu par le chef de l'Etat Miloš Zeman, accuse des pertes pour près de 40 000 euros. Le mouvement ANO, du milliardaire Andrej Babiš, formation nouvelle en politique, fait bien pire avec des pertes s'élevant à environ 1,46 million d'euros. Les partis politiques perçoivent des subventions publiques en fonction de leurs résultats aux élections. Ils se financent également grâce à des dons et aux cotisations de leurs membres.

Football - Gambrinus Liga : à la lutte pour le maintien les Bohemians Prague et le Baník Ostrava se quittent sur un match nul

Les Bohemians Prague recevaient le Baník Ostrava ce vendredi en match avancé de la 22e journée de Gambrinus Liga, le championnat tchèque. Les deux équipes, à la lutte pour le maintien, ne sont pas parvenues à se départager et se sont quittées sur un score nul et vierge (0-0). Elles restent aux deux dernières places du championnat. Des mesures de sécurité renforcées avaient été prises pour ce match à risque, une semaine après les violences qui ont opposé des supporters du Baník Ostrava et du Sparta Prague. Dans l'autre match avancé de cette 22e journée, Jihlava n'a laissé aucune chance à Olomouc (5-0) et se rappoche du maintien.

Météo

Le calendrier tchèque ne laisse aucun doute là-dessus : dimanche, c'est la fête des Arnošt. Les chanceux bénéficient d'une superbe journée de printemps avec des températures maximales agréables allant de 18 °C à 20 °C.