Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque contre les objectifs de l'UE en matière d'énergies renouvelables

La République tchèque est contre la volonté de l'Union européenne de porter la part des énergies renouvelables à 27% de la consommation énergétique du continent. C'est le Premier ministre Bohuslav Sobotka qui a soutenu cette position devant la commission parlementaire en charge des affaires européennes. Selon lui, la République tchèque, où cette part d'énergies renouvelables est seulement de 12% aujourd'hui, devrait demander à ce que les Etats membres puissent librement choisir le rythme de leur transition énergétique. La politique énergétique européenne est l'un des thèmes du Conseil européen des chefs d'Etat, qui a lieu ces jeudi et vendredi. Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique, il est également question de parvenir à une baisse 40% par rapport à 1990 des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2030, un objectif "tolérable" pour la République tchèque d'après Bohuslav Sobotka.

Pour le Premier ministre tchèque, il est pour l'instant pas réellement question d'augmenter les niveaux de sanctions à l'égard de la Russie

Actuellement pour deux jours à Bruxelles dans le cadre du Conseil des ministres européens, le Premier ministre tchèque, le social-démocrate Bohuslav Sobotka, a déclaré à son arrivée qu'il était peu probable que l'UE augmente le niveau des sanctions prises à l'égard de la Russie. Il ne s'attend pas à ce qu'un accord soit trouvé sur le sujet quand bien même certains Etats militent en faveur de sanctions économiques et d'un embargo sur les armes. Bohuslav Sobotka lui-même considère que ces mesures sont prématurées à l'heure actuelle. Le niveau des sanctions prises à l'égard de la Russie en réponse à sa politique vis-à-vis de l'Ukraine divise les Européens.

Pour Miloš Zeman, la signature d'un contrat d'association avec l'UE serait la meilleure façon d'aider l'Ukraine

Dans un entretien accordé au site aktuálně.cz, le président tchèque Miloš Zeman explique que, selon lui, la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne serait la meilleure façon d'aider l'Ukraine. Il ajoute que cela permettrait à ce pays d'être traité d'égal à égal par la Russie. Le chef de l'Etat considère que la Russie a froidement profité des faiblesses de l'Ukraine et que le devoir de l'UE est de renforcer cet Etat. Enfin, Miloš Zeman estime que le gouvernement ukrainien devrait se débarrasser de ses composants "extrémistes fascistes" et fédéraliser le pays.

Les Tchèques vont pouvoir voyager aux Emirats arabes unis sans visa

Les Tchèques, ainsi que les habitants de douze autres Etats européens, pourront bientôt voyager aux Emirats arabes unis sans visa. C'est ce qu'a assuré ce jeudi le ministre tchèque des Affaires étrangères, le social-démocrate Lubomír Zaorálek, après une rencontre à Prague avec son homologue émirati Abdallah ben Zayed el-Nahyane. Quelques dizaines de milliers de Tchèques se rendraient chaque année dans ce pays de plus de huit millions d'habitants situé dans la péninsule arabique. Jusqu'alors, il fallait débourser un peu plus de 70 euros pour obtenir un visa touristique pour les Emirats arabes unis.

Echanges de données fiscales : l’accord signé avec Andorre approuvé par le Parlement tchèque

La Chambre des députés a approuvé, ce jeudi, l’accord portant sur l’échange d’informations fiscales entre la République tchèque et Andorre, dont l’objectif est de lutter plus efficacement contre les fraudes. L’administration tchèque aura désormais notamment la possibilité de vérifier si les ressortissants tchèques payent bien leurs impôts sur leurs revenus et leurs biens dans la principauté, considérée comme un paradis fiscal. Cet accord, également approuvé par le Sénat, doit encore être signé par le président de la République avant de pouvoir entrer en vigueur. Le ministère des Finances a indiqué qu’il s’agissait du treizième accord du genre signé par la République tchèque.

Affaire Opencard : la Chambre des députés approuve la mise en place d'une commission parlementaire

Les députés tchèques ont approuvé ce jeudi la mise en place d'une commission parlementaire spéciale chargée de superviser l'enquête sur les scandales entourant l'Opencard, une carte multi-usage (notamment pour les transports en commun). Le social-démocrate Stanislav Huml a déclaré qu'une telle commission, composée de neuf membres, ne devrait en aucun cas interférer avec le travail des enquêteurs et de la justice mais permettrait de mettre en perspective leurs recherches et les indices collectés. Le coeur de l'affaire concerne des accusations d'abus de pouvoir et de manipulation d'appel d'offres public impliquant une douzaine de conseillers municipaux ainsi que l'ancien et l'actuel maires de Prague, Bohuslav Svoboda (ODS) et Tomáš Hudeček (TOP 09).

Cinéma : ouverture à Prague du 21e FebioFest avec Andrzej Wajda et l’Ukraine à l'honneur

La 21e édition du festival international du film FebioFest ouvre ses portes à Prague ce jeudi dans les salles du multiplexe Cinestar Anděl. La soirée d’ouverture est marquée par la remise d’un prix Kristián au légendaire réalisateur polonais Andrzej Wajda pour sa contribution à la cinématographie mondiale et la projection de « Walesa, l’Homme de l’espoir », film retraçant une vingtaine d’années de la vie de l’ancien président polonais et leader du mouvement syndical Solidarnosc. Cette 21e édition du festival, qui s’achèvera le 28 mars dans la capitale avant de se poursuivre dans une douzaine d’autres villes tchèques, mettra également à l’honneur l’acteur ivoirien Isaac de Bankolé. Parmi les nombreux autres invités figure aussi le dessinateur et réalisateur Sylvain Chomet, auteur du Trio de Belleville et de l'Illusionniste. Par ailleurs, en raison de l’actualité, les organisateurs ont décidé d’élargir leur programme afin de soutenir la démocratie en Ukraine à travers un bloc de films intitulé « La voix de la jeune Ukraine » qui seront accessibles gratuitement au public. Pour le reste, 141 films d’une soixantaine de pays figurent au programme du festival.

Un record de température vieux de 130 ans tombe à Prague

Un record de température vieux de 130 ans est tombé ce jeudi à 14 heures au Klementinum à Prague, où est installé la plus ancienne station de mesure météorologique de République tchèque. Elle a en effet commencé ses activités en 1775. La température enregistrée ce jeudi a été de 19,4°C alors que le record s'établissait auparavant à 18,7°C. L'Institut hydrométéorologique tchèque (ČHMÚ) a par ailleurs annoncé que des records de température étaient tombés dans 68 stations de mesure à travers tout le pays.

Foot – Ligue Europa : Plzeň veut croire au miracle pour éliminer Lyon

Le Viktoria Plzeň reçoit l’Olympique lyonnais ce jeudi soir, à l’occasion des matchs retours comptant pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Nettement défait à l’aller en France la semaine dernière (1-4), le dernier représentant tchèque en coupes d’Europe cette saison est dans l’obligation de réaliser un exploit pour se qualifier pour les quarts de finale. Plzeň devra en effet s’imposer 3 à 0 ou par au moins quatre buts d’écart s’il encaisse pour éliminer Lyon.

Basket – Euroligue féminine : l’USK Prague qualifié pour le Final Eight

L’USK Prague s’est qualifié pour la première fois de son histoire pour le Final Eight de l’Euroligue féminine de basket-ball, tournoi final réunissant les huit meilleures équipes de la compétition. Devant leur public, les Pragoises ont battu les Espagnoles de Rivas Madrid (54-38) lors du troisième match d’appui des huitièmes de finale, mercredi soir, et ont ainsi remporté la série deux victoires à une. Après Brno, l’USK Prague sera le deuxième club tchèque à participer au tournoi final, qui se tiendra à Ekaterinbourg (Russie) du 7 au 13 avril. En match de poule, les Pragoises seront opposées notamment aux Françaises de Bourges, qui, elles, ont éliminé les Slovaques de Košice.

Météo

Avec un soleil omniprésent et des températures maximales oscillant entre 20° C et 23° C, ce vendredi est une vraie journée printanière. Les Radek sont sans doute ravis d’autant plus que c’est le jour de leur fête.