Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

En visite officielle en Allemagne, le ministre des Affaires étrangères salue les efforts européens vis-à-vis de l’Ukraine

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomír Zaorálek (social-démocrate) est en visite officielle en Allemagne ce vendredi. Après la rencontre avec son homologue Frank-Walter Steinmeier (Parti social-démocrate d’Allemagne, SPD), Lubomír Zaorálek a salué les efforts déployés par l’Union européenne en vue de résoudre la crise en Ukraine. Il a apprécié l’activité de l’Allemagne visant à trouver un compromis et a souligné qu’une inaction comparable à celle des années 1990 lors de la désintégration des Balkans serait impensable aujourd’hui. Les autres sujets abordés par les chefs de la diplomatie des deux pays concernaient les relations bilatérales ainsi que les politiques européennes. Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a annoncé ce vendredi qu’il allait se rendre en Allemagne la semaine prochaine pour rencontrer la chancelière Angela Merkel.

Combattre la fraude fiscale : le ministre des Finances envisage de créer un registre central des comptes bancaires

Le ministre des Finances, Andrej Babiš envisage de créer un registre central des comptes bancaires opéré par la Banque nationale tchèque (ČNB). Il présentera un projet de loi allant dans ce sens lors de la prochaine réunion gouvernementale. Pour enquêter sur la fraude, les employés des offices de contrôle fiscal devaient jusqu’à lors contacter des dizaines de banques pour obtenir l’information sur les comptes suspects. La mise en place du registre central des comptes bancaires devrait considérablement faciliter la tâche. Mais ce n’est pas le seul changement qu’envisage le duo ministériel des Finances et de l’Intérieur. Un amendement à la loi sur les délits financiers prévoit que déjà la tentative de fraude fiscale devienne passible d’une peine. Selon l’Office suprême de contrôle (NKÚ), en 2012, en raison des fraudes fiscales, l’Etat a collecté 135 milliards de couronnes (5 millions d’euros) de moins par rapport à ce qui était prévu en 2012.

Affaire Diag Human : la Cour de cassation française donne raison à la République tchèque dans l’affaire Diag Human

La Cour de cassation, en France, a tranché ce mercredi en faveur de la République tchèque, pour un procès de longue durée avec la société tchéco-suisse Diag Human. La société exigeait une compensation de plusieurs milliards de couronnes dans le cadre d’un appel d’offres lié à l’achat du plasma sanguin. C’est désormais à l’Etat tchèque que la société Diag Human doit payer les frais de justice. L’affaire remonte aux débuts des années 1990 où la société Diag Human avait été exclue par l’Etat tchèque de l’appel d’offres lié à l’achat du plasma sanguin. La société a alors porté plainte pour obtenir des dédommagements, se considérant lésée par les autorités tchèques qui auraient nui à son commerce de plasma sanguin.

Un verdict d’arbitrage datant de 2008 avait condamné la République tchèque à verser une somme de 400 millions d’euros à l’entreprise. Finalement, ce jeudi, le ministère de la Santé, représentant de l’Etat, a fait savoir par un communiqué que la Cour de cassation s’est alignée sur le jugement d’un tribunal inférieur datant de 2012, ainsi que sur la décision de la Cour suprême autrichienne de 2008. La France est ainsi devenue, après l’Autriche et la Suisse, la troisième juridiction qui permet à la République tchèque d’obtenir une victoire définitive dans l’affaire l’opposant à la société Diag Human depuis plus d’une décennie. La Cour de cassation a également justifié sa décision par le fait qu’un arbitrage était toujours en cours en République tchèque.

Interdiction de la vente d’alcool à la Chambre des députés

Le président de la Chambre des députés, le social-démocrate Jan Hamáček, a interdit la vente d’alcool dans les locaux de la Chambre basse du Parlement, et ce lorsqu’elle se réunie en session parlementaire. Cette décision de Jan Hamáček intervient après de nombreuses protestations des membres du mouvement ANO, critiquant de nombreux collègues se permettant un verre de trop pendant les séances plénières de la Chambre. Les députés, qui ont déployé tous leurs efforts pour que cette décision soit adoptée, ont fait remarquer que la consommation d’alcool était interdite au travail de manière générale, et que le législateur ne devait pas faire exception à la règle.

Journée internationale de la femme : l’ambassade de France accueille le Lobby tchèque des femmes

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, le Lobby tchèque des femmes (Česká ženská lobby) a organisé une conférence à l’ambassade française ce vendredi. Quatre invitées ont analysé les avancées dans les domaines d’intérêt du premier Congrès des femmes qui s’est tenu en juin 2013. Dans sa déclaration finale, les participantes appelaient à ce que les femmes soient associées aux processus décisionnels et à ce que les possibilités de concilier la vie privée avec la vie professionnelle soient améliorées. Elles demandaient également d’avoir le choix des modalités d’accouchement et ont insisté pour que l’Etat agisse sur les violences à l’égard des femmes. Ce vendredi, les conférencières ont surtout constaté peu d’évolutions notables dans ces domaines. Au contraire, dans le dernier classement du Forum économique mondial (WTE), la République tchèque a été déclassée de la 73e à la 83e position notamment à cause de l’exclusion des femmes de la politique et des inégalités sur le marché du travail.

Certains enseignants pourraient être dispensés de l’obligation d’acquérir un diplôme de pédagogie

En 2005, la loi obligeant les enseignants d’acquérir un diplôme universitaire de pédagogie est entrée en vigueur. Elle donnait aux professeurs une période de dix ans pour compléter leur éducation. A l’approche de cette échéance en 2015, le ministre de l’Education social-démocrate, Marcel Chládek, envisage de dispenser certains pédagogues de cette obligation. Selon les statistiques, sur les 130 000 enseignants, 17 000 n’ont pas encore rempli la condition posée par la loi de 2005. D’après la proposition que Marcel Chládek a fait connaître ce vendredi, les enseignants âgés de plus de 55 ans, les locuteurs natifs en langues étrangères ainsi que les professeurs en matières spécialisées travaillant à temps partiel pourraient être exemptés de l’obligation de compléter leur éducation. Même avec cette mesure, près de 3 000 pédagogues devraient quitter leurs établissements à la fin de l’année. Un groupe de travail sera constitué afin de proposer des solutions pour les 616 écoles où plus d’une moitié du corps enseignant n’a pas de qualifications requises.

Les rendements de l’agriculture tchèque ont augmenté de 300 millions de couronnes l’année dernière

Le secteur de l’agriculture a prospéré l’an dernier, en ayant augmenté interannuellement de 300 millions de couronnes (soit 11millions d’euros), pour s’élever à 16,7 milliards de couronnes (618 millions d’euros) au total. Le secteur a ainsi enregistré le deuxième meilleur résultat depuis l’année 1998, date à laquelle ces indicateurs ont commencé à être pris en compte. Ces données ont été publiées ce jeudi par l’Office tchèque des statistiques (ČSÚ). Ce sont essentiellement les rendements plus élevés issus des principaux produits agricoles, le prix du lait et une hausse des subventions européennes, qui ont contribué à cette croissance.

Les employés du grossiste Makro dénoncent les conditions déplorables du travail

Les employés à la caisse chez le grossiste Makro, situé à Karlovy Vary (Ouest de la Bohême) dénoncent les violations du droit de travail. Elles affirment ne pas avoir pu aller aux toilettes pendant leur service et ne pas avoir eu le droit d’accompagner leurs enfants mineurs chez le médecin. Elles critiquent également un comportement condescendant de la part des supérieurs vis-à-vis d’elles-mêmes en présence des clients, l’obligation de faire les heures supplémentaires et les problèmes avec l’organisation des relais. La majorité des caissières dudit magasin ont appuyé la plainte adressée à la direction de l’entreprise. Néanmoins, les syndicats alertent contre la discrimination des celles qui étaient à l’origine de cette plainte.

L’Office tchèque des statistiques modifie son calcul du commerce extérieur pour le rendre plus fidèle à l’état d’économie nationale

L’Office tchèque des statistiques (ČSÚ) change son calcul du commerce extérieur à partir du lundi prochain. Il abandonne ainsi la méthode « transfrontalière » qui prenait en compte l’intégralité des marchandises traversant la frontière. Dans le nouveau calcul, dénommé « national », il y a une distinction entre un achat fait par une entreprise nationale ou étrangère basée en République tchèque. De ce fait, ce calcul reflète de manière plus fidèle ce qui est produit et consommé dans le pays et ainsi l’état de l’économie tchèque. Concrètement, si une entreprise autrichienne importait un chocolat de 5 euros pour le faire emballer en République tchèque au prix de 1 euro et le vendait ensuite en Autriche pour 8 euros, selon l’ancien mode de calcul il s’agissait d’importation de 5 euros et d’exportation de 8 euros. Tandis que le nouveau mode de calcul comptera seulement avec 1 euro pour les frais d’emballage. En conséquence de ce changement, le volume mensuel du commerce étranger baissera d’environ 20 milliards de couronnes (74 millions d’euros).

Ski cross : Tomáš Kraus, deuxième au tournoi en Suisse

Tomáš Kraus, représentant tchèque en ski cross, a terminé sur la deuxième place au tournoi de ski cross en Suisse. Il a seulement été devancé par le Suisse Alex Fiva. Le sportif tchèque a également annoncé qu’il s’agissait de la dernière compétition à laquelle il participait cette saison. Normalement, trois d’autres tournois restaient avant que la saison de l’hiver ne s’achève. Tomáš Kraus a réussi d’atteindre la seconde place même si après les qualifications de ce jeudi, il a démarré de la 22e position.