Infos du jour

r_2100x1400_radio_praha.png

Ouverture des frontières tchèques : feu vert pour les ressortissants de 29 pays, dont la France

A partir de lundi, il sera plus facile de voyager d’un pays européen à l’autre, en raison du recul de la pandémie de coronavirus. La République tchèque se range parmi de nombreux pays qui vont maintenir des restrictions pour les voyageurs en provenance des destinations européennes où le taux d'infection est encore jugé trop élevé. Sur la carte des déplacements autorisés en Europe, mise à jour vendredi dernier par le gouvernement tchèque, la Belgique et le Royaume-Uni se situent en zone orange (risque épidémiologique intermédiaire : test négatif au Covid-19 non requis pour les Tchèques en revenant, mais obligatoire pour les ressortissants).

La Suède, le Portugal et la Silésie polonaise restent en rouge (test Covid-19 requis pour toute personne en provenance de ces régions), tandis que la France, ainsi que 28 autres pays européens sont désormais considérés comme verts, donc présentant un risque d’infection faible. Leurs ressortissants et résidents pourront à compter de lundi se rendre en République tchèque sans test Covid-19 négatif et sans obligation de quatorzaine.

La liste des pays où les déplacements sont autorisés par le gouvernement peut encore être modifiée. C'est pourquoi il est recommandé de se renseigner auprès des ministères tchèques ou des ambassades avant de se rendre en Tchéquie.

Les frontières extérieures de l’UE, quant à elles, pourraient commencer à s’ouvrir en juillet.

Coronavirus : presque 10 000 cas depuis le début de l'épidémie

Les autorités sanitaires tchèques ont annoncé, samedi, 53 nouveaux cas de Covid-19 dans le pays. 1200 tests ont été effectués ce jour-là, ce qui représente le nombre le plus faible depuis trois mois. La Tchéquie compte actuellement 2 451 malades et 117 hospitalisations. Une dizaine de patients sont dans un état grave.

Le nombre total de contaminations s’élève à 9 999 depuis le 1er mars. 7 219 personnes sont toutefois considérées comme guéries. A ce jour, 329 personnes sont mortes du coronavirus en République tchèque.

D’après les épidémiologistes, il existe à présent plusieurs foyers de contamination dans la région de Moravie-Silésie et à Prague.

La statue de Winston Churchill taguée à Prague

Les auteurs des inscriptions « Il était raciste » et « Black Lives matter » apposées, jeudi dernier, sur le piédestal de la statue de Winston Churchill dans le 3e arrondissement de Prague, ont voulu « ouvrir un débat sur le rôle de l’ancien Premier ministre britannique dans l’histoire » et « exprimer leur solidarité » avec le mouvement antiraciste américain. Leur déclaration a été publiée samedi par le journal en ligne Alarm. Les inscriptions ont déjà été enlevées par la mairie de Prague 3. La police a ouvert une enquête.

Samedi, une nouvelle manifestation contre les violences policières et raciales a rassemblé quelque 300 personnes à Prague. Elle était organisée par une association informelle d'Américains vivant à Prague, des groupes féministes, écologistes et pacifistes.

CNN : « la Pologne a envahi par erreur la République tchèque en mai »

Plusieurs médias internationaux, dont CNN, la BBC, le quotidien The Independent ou la chaîne BFMTV, ont informé d’un incident insolite survenu en mai à la frontière tchéco-polonaise. Selon l’information publiée samedi par CNN et confirmée par le ministère tchèque des Affaires étrangères, des soldats polonais ont franchi la frontière entre la Pologne et la République tchèque avant de s'y déployer.

Les forces armées polonaises qui surveillaient la frontière en raison de la pandémie de coronavirus, ont commencé à refouler des citoyens tchèques qui tentaient de se rendre dans une église se trouvant dans la partie tchèque de la commune de Pielgrzymów/Pelhřimovy.

« Nos homologues polonais nous ont assuré que cet incident était un malentendu causé par l'armée polonaise sans aucune intention hostile, mais nous attendons néanmoins une déclaration officielle", a expliqué à CNN le ministère tchèque des Affaires étrangères.

Orages violents et inondations : plusieurs villages évacués en Bohême de l'Est

De violents orages accompagnés de grêle et de pluies torrentielles ont frappé ce week-end, plusieurs régions tchèques, causant des inondations à caractère local. Samedi et dimanche, les sapeurs-pompiers sont intervenus 1 200 fois.

L’alerte aux orages et aux pluies torrentielles est resté en vigueur pour toute la Tchéquie ce dimanche, notamment pour les régions de Vysočina, de Zlín et de Pardubice, ainsi que pour la Moravie du Sud.

Dans la région de Chrudim, en Bohême de l’Est, plusieurs villages ont été inondés et leurs habitants évacués ce dimanche après-midi.

Météo

Le temps sera varié, lundi, jour de la fête des Vít : plus ensoleillé sur la moitié nord du pays et nuageux avec de la pluie sur la partie sud. A Prague, on annonce des éclaircies et les températures autour de 24°C.