Jan Kavan à New-York

r_2100x1400_radio_praha.png

L'ONU et le Conseil de sécurité doivent refléter l'état actuel du monde. Dans l'esprit de cette idée, le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, a proposé à l'Assemblée générale de l'ONU l'élargissement du Conseil de sécurité de cinq nouveaux membres permanents et de plusieurs membres non permanents. Si la réforme n'est pas menée à bien après le sommet du millénaire, l'ONU risque de perdre la crédibilité. Il faut réformer aussi, a dit Kavan, la réalisation des opérations de paix, pour qu'elles soient rapides et efficaces... En ce qui concerne la situation au Kosovo, le ministre tchèque a apprécié le progrès immense qui a déjà été atteint. Toutefois, la République tchèque ne peut pas se déclarer entièrement satisfaite de l'évolution dans la région, car certains objectifs stipulés dans les résolutions n'ont pas été atteints.