« To je paráda ! », c’est super chouette !

Saint Nicolas est passé, nous sommes dans le temps de l’Avent, bref l’heure des fêtes de fin d’année va bientôt sonner. « To je paráda ! » - s’exclameront sans doute nombre d’enfants tchèques. On se doute bien qu’il s’agit là d’une manifestation de joie, de l’expression d’un sentiment de satisfaction. En français, on ne dirait cependant pas « C’est la parade ! ». « To je paráda ! » équivaut donc plutôt à quelque chose comme « C’est chouette ! », « C’est formidable ! » ou « C’est super ! ». Et pour nous, c’est l’occasion de nous intéresser à ce mot un peu particulier de la langue tchèque qu’est « paráda ».

Comme le chante Karel Zich, « Je to paráda »« de s’allonger sur le dos et de lire », « La main derrière la tête, s’endormir en pensant que je suis quelqu’un ».« Je to paráda »« de ne se disputer avec personne et de lire un livre », « en pensant pour m’amuser que je grimpe au sommet ».

Les paroles vous font peut-être rire, sachez quand même, messieurs, dames, que Karel Zich, chanteur culte des années 1970-1980, a vendu plus de 250 000 exemplaires de son disque intitulé « Paráda ». On rigole, on rigole, mais dans cette chanson qui a fait danser et tournoyer des millions de Tchèques, le bel homme qu’était Karel Zich passe en revue ce qui est agréable dans la vie, comme se faire un café tout en regardant un ciel vierge de nuages, mettre la musique de son choix, et de préférence un bon vieil Elvis, dans le tourne-disque ou encore ne pas aller dormir sept nuits en suivant et perdre la notion du temps…

Photo: Supraphon
Bref, c’est de tous ces petits bonheurs de la vie dont il est question dans cette fameuse chanson, et tout cela, pour les Tchèques, c’est donc « paráda ». Comme les fêtes de Noël et les vacances scolaires qui vont avec pour les enfants, cela signifie que « c’est génial », ce serait même « super génial » ou « super chouette » comme dans La danse des canards… Les spécialistes comprendront…

Ainsi donc pour le premier sens de « paráda », le sens dans lequel le mot est essentiellement utilisé aujourd’hui. Pourtant, aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce sens n’existe pas dans le dictionnaire officiel de la langue tchèque ! En revanche, il en existe au moins six autres, et le premier d’entre eux évoque la notion de beauté ou de splendeur, voire de luxe ou de magnificence. Et là, vous nous dites : « Mais c’est comme en français ! » avec le mot « parade » dans le sens de « parer » et de « se parer », soit garnir d’objets qui embellissent ou se vêtir avec soin et élégance. On se pare, n’est-ce pas, « de ses plus beaux atours ». Eh bien, en tchèque, c’est plus ou moins la même chose avec l’expression « být v plné parádě », littéralement « être en pleine parade ». En français, on dirait plutôt « être en grande tenue, en grande pompe ou encore en grand apparat ».

Photo: Miloš Turek
Alors, oui, c’est bien comme en français pour une raison toute simple : bien que passé entre-temps par l’allemand, le mot tchèque « paráda » provient du français « parade » dans le sens de l’exhibition, l’étalage que l’on fait de quelque chose pour attirer l’attention sur soi, pour se faire valoir. On dit ainsi « faire parade de quelque chose », par exemple de son savoir, mais aussi « de parade », c’est-à-dire destiné à servir d’ornement. Attention, cependant, parfois tout cela n’est que peu sincère, cet étalage de parade, par exemple du savoir, n’est qu’un étalage de façade. Car il en va pour le savoir et bien d’autres choses encore comme pour la culture et la confiture, « moins on en a, plus on l’étale », comme dirait l’autre.

Comme nous l’avons indiqué un peu plus haut, le mot « paráda » possède encore d’autres sens, même si tous en reviennent plus ou moins à l’idée de cérémonie et d’apparat, d’éclat et de faste, par exemple lorsqu’il s’agit d’un costume d’apparat qui permet de nous « mettre sur notre trente et un » - « dát se do parády », littéralement « se mettre, se donner en parade ». Nous reviendrons sur tout cela dans notre prochaine émission, qui précédera les fêtes de fin d’année. Ce sera plus que jamais l’occasion de nous mettre sur notre trente et un. Avouez, et pas seulement pour les enfants et les canards, que ce sera super chouette et génial, autrement dit « Ce sera la parade ! » - « To bude paráda ! ». En attendant cette parade, portez-vous du mieux possible - mějte se co nejlíp !, portez le soleil en vous - slunce v duši, salut et à bientôt - zatím ahoj !