Jindřichův Hradec – ville historique de l’année 2007

Jindřichův Hradec, photo: CzechTourism

La ville de Bohême du Sud de Jindřichův Hradec s’est vue attribuer le titre de ville historique de l’année 2007 pour l’entretien de son patrimoine et sa politique urbaine cohérente. Le titre est décerné par le ministère de la Culture dans le cadre du programme d’entretien et de ravitaillement des réserves protégées.

Jindřichův Hradec, photo: CzechTourism
La 15e édition du concours avait trois candidats en lice : Šternberk, Uherské Hradiště et Jindřichův Hradec, et c’est le maire de cette dernière, Karel Matoušek, qui a entendu, mercredi, dans la Salle espagnole du Château de Prague, prononcer le nom de Jindřichův Hradec. Fier de sa ville, il n’a pas caché sa joie devant les caméras et les micros :

« Incroyable sentiment de joie, je suis né dans cette ville et je suis donc un patriote… Nous y avons un superbe château qui est le troisième plus grand après le Château de Prague et celui de Český Krumlov. Jadis, au XVIe siècle, je m’excuse vraiment de le dire mais je suis un patriote incorrigible, alors autrefois, avec ses 505 maisons habitées, Jindřichův Hradec a été la deuxième ville du royaume, après Prague, loin devant des villes comme Plzeň, Budějovice… Plus tard, elle a connu un déclin mais, paradoxalement, cela lui a profité, car l’industrie ne s’y est pas trop développée et la ville a gardé son caractère typique de cité médiévale. Le titre de ville historique nous engage énormément… La somme financière d’un million de couronnes dont il est doté, je voudrais la partager entre ceux qui soignent l’entretien des monuments, qui les habitent. Grâce à cela, c’est une ville vivante où il fait bon vivre… »

Jindřichův Hradec, photo: Archives de Radio Prague
Le maire de Jindřichův Hradec, Karel Matoušek, qui aspire au titre depuis 1999, lorsqu’il avait pour la première fois assisté à la cérémonie dans la Salle espagnole, assure que sa ville n’est pas un site mort :

« Ce n’est pas que la ville soit une sorte de coulisse pour les touristes : ces coins et recoins, ses ruelles, tout bouge, tout est animé, il y a des boutiques, des magasins, des cafés, des brasseries et surtout beaucoup de monde, les gens sont là pendant toute l’année, pas seulement lors de la saison touristique, la ville est vraiment belle et je vous y invite sincèrement. »

Château de Jindřichův Hradec, photo: CzechTourism
Outre le château, les atouts qui font le charme de Jindřichův Hradec sont sa place historique bornée de maisons d’un peu tous le styles, les bords romantiques de la rivière Nežárka où on trouve d’anciennes maisons de tanneurs abritant aujourd’hui les Ateliers de tapisseries et aménagés, en partie, en restaurants et cafés accueillants, et c’est aussi l’une des salles du musée local dédiée à Ema Destinnová, cantatrice tchèque mondialement connue, partenaire d’Enrico Caruso au Métropolitain Opera de New York, qui a passé une partie de sa vie non loin de Jindřichův Hradec, au château de Stráž.

10
49.151501900000
15.010794500000
default
49.151501900000
15.010794500000