La chanteuse Jana Kratochvilova : de Prague à Londres

r_2100x1400_radio_praha.png

Jana Kratochvilova est un personnage hors du commun. Adolescente, elle a étudié la musique classique et le jeu du violon. Puis, elle est complètement tombée amoureuse du jazz et du rock. Pourtant, sa carrière, elle la commence comme une chanteuse de musique pop. Au début, tout va très bien, elle se fait accompagner par un groupe tchèque reconnu et le public l'applaudit. Mais à un moment donné, elle en a assez de chanter les versions tchèques de chansons étrangères, elle a envie de composer ses propres mélodies. Et alors, elle se met, ensemble avec de jeunes musiciens peu connus et, en 1980, elle sort son premier album, très bien accueilli par les mélomanes. On y trouve, par exemple, son tube A l'ombre de la fougère.

Petit à petit, Jana Kratochvilova, enfant terrible de la musique tchèque, tombait en disgrâce des communistes. Elle aimait provoquer par ses chansons et sa voix qui sortaient de l'ordinaire, par sa façon de s'habiller, de se coiffer, de se maquiller, par son énergie, son talent, ses opinions, son goût du punk. Les journalistes ne l'interviewaient plus, elle a disparu du petit écran, ses chansons on les entendait très rarement à la radio... Eh bien, en 1983, Jana Kratochvilova et son ami, le musicien Pavel Trnavsky, partent en Irlande, pour participer à un festival musical, où, par ailleurs, Jana gagne trois prix. Entre-temps, une rumeur court dans leur patrie, que le couple s'est exilé. Les musiciens savent que s'ils reviennent en Tchécoslovaquie, ils se feront tout de suite arrêter par la police. Et alors, ils se fixent, pour de vrai, à Londres. Comment étaient vos débuts musicaux en Angleterre ?, a-t-on demandé à Jana Kratochvilova dans un entretien. La chanteuse a répondu : « Imaginez-vous que vous ne connaissez pas un mot d'anglais et que vous n'avez rien, mais vraiment rien. Même pas un pull. Et il fait froid... ». Mais, finalement, tout se termine bien. La vedette tchèque se produit, sous le nom de Jana Pope, devant le public britannique et... ce dernier est ravi. Après la Révolution de velours, elle fait plusieurs tournées en République tchèque et sort un album avec ses meilleures chansons tchèques et anglaises.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture