La corruption dans l'armée tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

La police a écroué deux officiers importants du ministère tchèque de la Défense et un membre influent de l'état-major de l'armée tchèque. Ils étaient responsables de l'approvisionnement de l'armée et donc aussi de transactions financières importantes. On leur reproche d'avoir violé les règles de ce genre de transaction et l'un d'eux est soupçonné d'avoir accepté un pot-de-vin. Ces personnes, dont les noms n'ont pas été révélés, auraient distribué des commandes de livraison de matériel militaire pour l'armée sans lancer des appels d'offre qui sont exigés par la loi. Selon le chef de l'état-major de l'armée tchèque, Jiri Sedivy, il s'agit des personnes qui sont responsables probablement de pertes financières importantes. "Il s'agit d'un chaînon de personnes qui s'enrichissent au détriment de l'Etat et je veux qu'on sévisse sévèrement contre eux," a déclaré Jiri Sedivy. L'affaire est d'autant plus sérieuse qu'il s'agit, déjà, du deuxième scandale du même genre dans l'armée tchèque. L'année dernière, on a écroué, pour des raisons semblables, 8 fonctionnaires du ministère de la Défense, responsables d'achats douteux. L'instruction de cette affaire n'a pas encore été terminée.