La galerie du Clementinum expose les trésors du couvent de Teplá

knihy_klaster_tepla7.jpg

« Item Plures et Alios Libros » – entre autres œuvres de nombreux et autres livres… ainsi pourrait-on traduire le nom d’une exposition présentant les manuscrits médiévaux et les précieux incunables provenant de la bibliothèque du couvent des Prémontrés de Teplá en Bohême de l’ouest. Au cours des trois dernières années, l’Etat tchèque a racheté le noyau historique de cette bibliothèque, deuxième plus importante de sa catégorie en Tchéquie classée en 2005 au patrimoine culturel national.

Une partie de ces trésors est exposée depuis le 30 septembre dans la galerie praguoise du Clementinum, en face du pont Charles. Je vous invite à la découverte de ces objets de grande valeur et de grande beauté qui vous donneront peut-être envie de visiter le lieu d’où ils proviennent, le couvent de Tepla qui s’est par ailleurs illustré dans un tout autre domaine : pour avoir fondé et développé un important centre de balnéologie à Mariánské Lázně, l’une des villes d’eaux du triangle thermal de la Bohême du nord-ouest.

« La citation latine Item Plures et Alios Libros s’attache à l’une des personnalités les plus remarquables du couvent, l’abbé Sigismond, qui a vécu au couvent pendant la deuxième moitié du XVe et au début du XVIe siècles et qui est le fondateur de la bibliothèque du couvent. »

Ces propos sont ceux de Zuzana Kulová, l’un de deux auteurs de l’exposition qui nous fait d’abord connaître le couvent de Teplá situé non loin de Mariánské Lázně. Il a été fondé en 1193 par le Bienheureux Hroznata, issu d’une famille noble tchèque, qui a appelé à Teplá les Prémontrés du couvent pragois de Strahov. Remanié au XVIIe siècle dans le style baroque, le couvent a été considérablement élargi après 1880 sous l’abbé Helmer qui a fait construire une pharmacie, des écuries, une brasserie, un moulin et un bureau de poste. L’ouverture du chemin de fer entre Karlovy Vary et Mariánské Lázně a relié le couvent au monde. Après la guerre, les Allemands, membres de l’ordre, ont été expulsés vers la Bavière. En 1950, le couvent a fermé comme les autres en Tchécoslovaquie dans le cadre de la sinistre action « K ». Pendant 28 ans, il servira de caserne à l’armée populaire. Seules deux parties les plus précieuses du complexe ont pu échapper à la dévastation : l’église, avec ses trois nefs romano-gothiques, et le principal trésor de Teplá - une riche bibliothèque possédant près de 100 000 volumes. Avec ses 546 incunables, 746 paléotypes, et près de 1 200 manuscrits dont 45 codex du Moyen-âge, ce noyau historique représente la deuxième plus importante collection à l’échelle du pays, après celle du couvent de Strahov.

Quelles sont les plus rares acquisitions qui se présentent maintenant au grand public à la galerie Clementinum ? Zuzana Kulová :

« Pour ce qui est des écrits de la bibliothèque du couvent de Teplá, c’est un ensemble de manuscrits liturgiques de grandes dimensions de l’abbé Sigismond datant de la deuxième moitié du XVe siècle, créés sur sa commande à Magdebourg. Puis, il y a les manuscrits créés dans d’autres couvents et transférés à Teplá. Parmi ceux-ci le plus précieux est l’écrit : ‘Poenitentionale’ avec une prière tudesque datant de 830, ou encore le ‘Codex Teplensis’ - première traduction du Nouveau Testament en allemand datant d’avant 1400. Le livre de prières du roi Ladislas 1er le Posthume (1453) est très réputé et comporte de riches enluminures. La plus ancienne légende du fondateur du monastère « La vie du frère Hroznata » qui a vu le jour directement dans ce couvent fait également partie des objets les plus précieux. »

Hormis la présentation des trésors de la bibliothèque, l’objectif de l’exposition est de souligner que le couvent représentait un important centre non seulement spirituel, mais aussi économique pour toute la région, et à cet objectif correspond la dernière partie de l’exposition mettant en évidence un acte de fondation lié au couvent de Teplá :

Mariánské Lázně, photo: CzechTourism
« Le couvent a été le fondateur du célèbre centre de balnéologie de Mariánské Lázně où les effets des sources minérales étaient connus et utilisés depuis la fin du XVIIIe siècle. Le médecin du couvent, le docteur Josef Nehr a été chargé de prospecter les sources. En 1804, le couvent a procédé à la construction des premiers thermes près des sources. La ville a acquis une renommée européenne sous l’abbé Karl Reitenberger, fondateur de la ville d’eau de Mariánská Lázně. Finalement, la ville devient un grand centre de balnéologie sous l’abbé Clemenzo qui y fait construire la splendide colonnade en fonte… »

Finalement, la dernière partie de l’exposition démontre les liens entre le couvent de Teplá et le poète et romancier allemand Johann Wolfgang von Goethe :

Johann Wolfgang Goethe, photo: Archives de Radio Prague
« C’est une chose connue que le couvent entretenait des contacts étroits avec le poète Goethe, par l’intermédiaire notamment du moine Josef Zaupr, préfet et directeur du lycée de Plzeň, car les Prémontrés déployaient également des activités pédagogiques intenses. La riche correspondance échangée entre les deux personnalités témoigne de ces contacts. Avant sa mort, Goethe qui était un minéralogiste passionné, a dédié une partie de sa collection au couvent de Teplá où elle est à voir jusqu’à présent et dont on peut voir certains objets également à cette exposition au Clementinum. »

L’exposition culmine dans la salle de trésor où sont présentés les objets les plus précieux, dont la coupe du fondateur du couvent, Hroznata. Michaela Baümlová, co-auteur de l’exposition :

« La coupe du Bienheureux Hroznata est un objet de culte d’une valeur inestimable. C’est un émail champlevé sur cuivre. Il s’agit d’une technique qui apparaît au XIIe siècle à Limoges et qui prouve que cette coupe a été fabriquée en France, dans les ateliers de Limoges, au début du XIIIe siècle. »

L’exposition Item Plures et Alios Libros est à voir au Clementinum à Prague jusqu’au 10 janvier prochain. Quant au couvent de Teplá et sa bibliothèque, ils se visitent 7 jours par semaine, 11 mois par an, à l’exception du mois de janvier.

10
49.965355910000
12.879753110000
default
49.965355910000
12.879753110000
49.964728400000
12.701233300000