La littérature francophone à la foire « Le monde du livre »

Photo: Anne-Claire Veluire

La 16e foire « Le monde du livre » se poursuit à Prague. Malgré la crise économique, le nombre d’exposants cette année est un peu plus élevé que l’année dernière. Ils sont un peu plus de quatre centaines à exposer leur production sous les voûtes fin de siècle du Palais industriel à Prague. Les visiteurs du Palais trouvent les stands d’éditeurs de 34 pays, y compris bien entendu la République tchèque. C’est la Pologne qui est l’invitée d’honneur de cette édition de la foire.

Photo: Anne-Claire Veluire
Dans le cadre du « Monde du Livre » se tient aussi comme tous les ans un festival littéraire qui donne l’occasion aux lecteurs tchèques de rencontrer entre autres quinze auteurs polonais, parmi lesquels la poétesse Wislava Szymborska, prix Nobel de Littérature. C’est le rapprochement des cultures qui est le thème majeur du festival qui prête également une attention particulière à la création littéraire des minorités ethniques en République tchèque, et notamment à la littérature rom. Le livre francophone est, lui aussi, relativement bien représenté. Léo Beeckman, du stand du ministère de la Communauté française de Belgique, a évoqué au micro de Radio Prague un auteur prestigieux que son pays présente à la foire :

« C’est une illustratrice belge qui a reçu le fabuleux Prix Astrid Lindgren, un des prix les plus prestigieux de littérature pour la jeunesse, un prix qui vaut 540 000 euros. C’est donc un prix énorme que l’on compare au Nobel de littérature. L’illustratrice belge qui a reçu ce prix cette année s’appelle Kitty Crowther. Nous sommes très fiers, et nous avons mis bien évidemment les livres de Kitty Crowther en exposition. »

La France a organisé juste avant la foire une importante rencontre consacrée au livre de sciences humaines qui a attiré à Prague plusieurs représentants de maisons d’édition et spécialistes français de ce genre de littérature. Parmi eux figurait entre autres François Geze, président-directeur général de la maison d’édition « La Découverte » qui a présenté à la foire de Prague aussi la production de sa maison :

François Geze, photo: www.yodawork.com
« Nous présentons essentiellement les livres que nous publions, c’est-à-dire des livres de sciences humaines, des essais, en général des livres de non-fiction sur les relations internationales, la philosophie la sociologie, etc. On essaie donc de publier de bons auteurs français et étrangers qui nous paraissent mériter un rayonnement international. Je pense notamment à Bruno Latour, qui est un grand philosophe et sociologue français dont nous avons publié pratiquement tous les livres et qui est aujourd’hui traduit dans le monde entier, mais je crois pas encore en République tchèque. Donc j’espère beaucoup que son œuvre, qui est vraiment une œuvre importante, je pense que son œuvre, qui est celle d’un des plus grands intellectuels français d’aujourd’hui, pourra intéresser des éditeurs tchèques. »

Comme lors des éditions précédentes, la foire est accompagnée d’un riche programme culturel. L’Institut français de Prague y a contribué en organisant « La Nuit de la littérature ». Plus de détails sur cette manifestation avec Ina Pouant, directrice du Bureau de Livre de l’Ambassade de France à Prague :

« Cette année nous avons choisi de concentrer un petit peu nos efforts sur la promotion d’un nouveau roman français paru en tchèque aux éditions Host, le roman de Jean-Marie Blas de Roblès, roman qui s’appelle ‘Là où les tigres sont chez eux’. C’est un roman très exigeant, très ambitieux, un roman qui nous fait voyager entre le Brésil, l’Europe baroque et la forêt amazonienne. Nous avons donc choisi de présenter ce roman lors de la Nuit de la littérature, le 12 mai. Les extraits de ce roman ont été lus par le comédien Jan Budař dans le jardin de Ledeburg, et cette manifestation a rencontré vraiment un beau succès puisque, tout au long de la soirée, il y a eu à peu près je crois 700 visiteurs. »

Le week-end, qui s’annonce pluvieux,amènera sans doute à la foire beaucoup d’autres visiteurs. « Le monde du livre » restera ouvert aux passionnés de lecture jusqu’au dimanche 16 mai.