La mairie de Prague 1 a loué la villa Werich à la fondation Jan et Meda Mládek

Meda Mládek, photo: CTK

Laissée depuis des années à l’abandon, la célèbre villa Werich, dans le parc Kampa au pied du pont Charles, aura enfin un nouveau locataire : la fondation Jan et Meda Mládek, qui est déjà à l’origine du Musée d’art Kampa à proximité et qui en fera un centre culturel dédié au legs d’artistes tchèques comme l’acteur Jan Werich dont elle porte le nom.

La villa Werich
Un musée des ondins ou encore le siège d’une société commerciale, Colly : c’est tout cela qu’aurait pû devenir la fameuse villa baroque que personne n’appelle autrement que la villa Werich du nom de Jan Werich - acteur et fondateur, dans les années 1920, d’un cabaret intellectuel d’avant-garde à Prague. L’histoire de la villa est liée à bien d’autres artistes tchèques comme le poète Vladimír Holan ou encore Anna Havránková – Slavíčková, de la famille du peintre Antonín Slavíček. Depuis les inondations de 2002, la villa est déserte et les appels à location lancés au cours des cinq dernières années par la mairie de Prague 1 sont restés sans suite.

Finalement, la mécène des arts Meda Mládek est venue avec sa propre vision : faire de la villa un centre culturel dédié au legs d’artistes tchèques célèbres. La fondation Jan et Meda Mládek avait d’ailleurs créé le musée d’art moderne Kampa où sont exposés des tableaux et des œuvres de František Kupka que le couple avait collectionnées lors de son exil aux Etats-Unis. On écoute Meda Mládek :

Meda Mládek, photo: CTK
« La Tchécoslovaquie a été privée de toute une culture, d’abord sous les nazis qui ont éliminé les Juifs, puis sous les communistes qui ont contraint des intellectuels à l’exil. Tout cela ne doit pas être oublié, la nation qui oublie son histoire cessera d’être une nation. Voilà ce que je voudrais faire, permettre surtout aux jeunes d’apprendre tout cela, pour qu’ils puissent à nouveau être fiers de leur nation. »

La durée de location a aussi été l’un des problèmes : Meda Mládek entendait louer la villa, tout comme le bâtiment des Moulins Sova qui abrite son musée d’art, pour 90 ans. Le résultat est un compromis : 40 ans. En revanche, la décision des conseillers municipaux en ce qui concerne la location a été univoque, confirme le maire de Prague 1, Petr Hejma:

« Louer la villa contre une somme forfaitaire de 23,8 millions de couronnes et pour un bail symbolique d’une couronne par jour pendant les 40 ans. »

Erigée au XVIIe siècle en face du palais Liechtenstein sur la presqu’île praguoise de Kampa, la villa a un passé célèbre : elle était une propriété de la famille Nostic qui l’a offert à l’une des figures de la Renaissance nationale, Josef Dobrovský, philosophe, historien et inventeur de la slavistique. Quant aux plans de son nouveau locataire, Meda Mládek, le rez-de-chaussée de la villa servira à l’organisation d’expositions, de projections et de représentations de théâtre, tandis qu’au premier étage seront aménagés deux appartements ainsi que des salles d’archives et d’études. Pas plus tard qu’en 2009, la villa Werich devrait être ouverte au public.